Les pires voisins...


Nuisance sonore - Le 29/11/2008 à 18:13:42, lezard #77

Cela nous fait 6 ans de mitoyenneté mais on tient le coup !!!
En arrivant, on a fait un peu de travaux : il nous fallait arrêter à 17h parce qu'il veut manger tranquille...
On mange un barbecue : il monte sur son mur avec son jet d'eau et nous arrose le barbecue (saucisses compris)
On éclate de rire : il tape au mur...
On ferme les volets : ça fait trop de bruits !
Les filles jouent dans leur chambre : il vient sonner pour qu'on leur mettent des chaussons (alors qu'elles sont pieds nus)
On fait une fête de famille (sans musique) : il met une pancarte sur sa grille "stop au bruit et gêne du voisin"
Les filles font de la balançoire : "Faut arrêter ce bordel !" hurle-t'il depuis son jardin...
On tire la chasse après minuit : "le bruit nuit à sa santé"
Une fête avec musique (une seule en 6 ans) : il sonne à 11h30, et nous envoi les flics à minuit (alors qu'on l'avait prévenu auparavant par courrier)
Tout ça n'est qu'un extrait de notre bonheur !
Je précise que c'est un militaire à la retraite de 60 ans, sa femme est effacé voir inexistante, sur 3 gosses il y en a 2 qui ne viennent plus (dixit tous les autres voisins) nous ne sommes pas les premiers qu'il emmmm...
On prend sur nous, on est passé de l'agacement à la pitié.

#237 Nuisance sonore - Le 10/07/2009 à 09:42:57, jimato

Depuis 6 mois j'ai emménagé dans une nouvelle résidence, pour cause de nouveau travail.
Au début tout allait bien avec le voisin, bien que les murs ne soient pas super bien isolés mais bon ça passe.
Depuis quelques semaines, il fout son raï et son rap à fond jusqu'à 3h du matin, il active son MSN, j'ai l'impression que c'est mon PC qui est resté allumé, il met le son de sa TV à fond... sans parler des odeurs de bouffe.
Apparemment, il se croit seul dans la résidence et n'en à rien à faire du voisinage, ou alors mon voisin a de sérieux problèmes d'audition... VOISIN DE MERDE !

#325 Inclassable - Le 11/01/2010 à 01:36:37, mocca

Cela fait 3 ans que l'on vit dans notre petit appartement de standing (plus cher, plus loin, mais des voisins calmes) après avoir vécu 2 ans dans une résidence étudiante très bruyante !
L'un des grands appartements du dessus est en location, mais il faut savoir que c'est un logement dit "social".
Bref jusqu'alors aucun soucis, rien au-delà du normal. Et depuis 2 mois, c'est devenu invivable. Entre soirées alcoolisées entre amis, TV à fond avec les enceintes et le caisson, et les engueulades et tout le tintouin on ne savait déjà plus trop quoi faire de nos nuits blanches forcées !
Or, ces nouveaux locataires ont un chien. Soit !
Mais que ce chien hurle à la mort toute la sainte journée car seul dans l'appartement, non ! La pauvre bête hurle ainsi parfois jusque tard dans la nuit, réveillant tout l'immeuble.
Mais ce que mes voisins ne savaient pas, c'est que ces gens font faire les besoins du chien sur leur balcon, qui se situe juste au dessus de ma terrasse (je suis au RDC). Sans protection particulière, et surtout en nettoyant bien les déjections à coup de balai, qui tombent devinez où ? Sur mon linge qui sèche en général ou directement sur le sol !
Ayant moi-même un chien, (un tout petit face à leur bouvier) mes voisins ont cru bon de porter plainte car ma terrasse étant à côté de l'entrée ils ont pu admirer 15 jours de déjections diverses lors de mes dernières vacances.
J'ai donc contacté le syndic, qui a lui même contacté le propriétaire qui lui a contacté ses locataires, qui l'ont envoyé chi** ! Et la situation en est restée là. Depuis j'ai porté plainte auprès de la police et surtout de la SPA pour maltraitance car ce pauvre chien, je ne l'ai jamais vu sortir de l'appartement !
Voisins de merde et c'est le cas de le dire !

#442 Nuisance sonore - Le 17/10/2010 à 23:06:38, CocoShake

Notre charmant petit appartement est mansardé, plein de charme avec ses poutres en bois et en plus, pas cher...
Ah, quel bonheur !
Mais c'est sans compter notre voisin de MERDE, propriétaire de surcroit.
Frénétique des recommandés avec accusé de réception, il dégaine le courrier plus vite que Lucky Luke. Le calendrier chez lui sert à consigner les horribles nuisances que nous lui faisons subir :
- inviter des amis à un repas (3, pas une équipe de foot), à la fréquence intenable de 3 fois par an !
- marcher dans l'appartement, le parquet grince (et oui, nous ne sommes pas la famille Spiderman)
- emprunter l'escalier en bois qui grince en rentrant du resto ou d'une soirée (Et oui ! On ne va quand même pas dormir dans la bagnole !)
- communiquer d'une pièce à l'autre, car il faudrait qu'on s'envoie des sms quand mon copain est dans la cuisine et moi dans la salle de bains.
Comme dit si bien mon père, il n'avait qu'à louer le logement à des papillons !
Sachant que nous sommes en déplacement à l'étranger la moitié du temps et que les "nuisances" terribles pour lesquelles il veut résilier notre bail représentent 2% du temps ; applaudissez bien fort notre voisin de MERDE ! (à qui j'ai offert des chocolats à noël avant le début du recommandés)
Il a déposé plainte pour troubles du voisinage, les policiers ne se déplacent même plus quand il appelle...
Je vais déposer plainte pour troubles à la libre jouissance de mon logement ! :)

#397 Inclassable - Le 23/07/2010 à 04:38:12, Arafel

Mes voisins du dessous...
Pendant la journée, quand j'étais au travail :
Ces animaux ont coupé mon citronnier sur ma terrasse !
Ils sont entrés sur ma terrasse, et ils l'ont scié!
Ce citronnier était un cadeau de mon grand oncle qui est maintenant décédé...
Faut que j'aille porter plainte contre ces dégénérés !

#81 Inclassable - Le 12/12/2008 à 05:09:02, marge

Mes supers nouveaux voisins sont vraiment insuportables!! Une mère et ses 3 grands ados ont décidés de squatter(car ils n'ont toujours pas payer!!) dans le logment au-dessus de moi pour mon plus grand malheurs.
Nous avons une cour pouvant loger 4 autos et inmanquablement ils se stationnent toujours derrière moi de façon à ce que je ne puisse pas sortir de là et quand je vais cogner à leur porte ils ne répondent pas(et pourtant je vis sous eux..Je les entends!!) Résultats j'arrive en retard à mon job.
Ils ne sortent pas les poubelles malgré notre compromis donc je dois le faire pour eux si je veux pouvoir jeter mes déchets. Il n'y à personne là-haut qui se couche à la même heure ce qui fait que j'ai de jolis bruits de pas d'éléphant à toutes heures!!

Inclassable - Le 14/10/2008 à 18:38:43, Jude #28

J'habite dans une petite impasse tranquille, enfin pas tant que ça. Mon voisin, le vieux mec d'en face a tout dabord commencé à empoisonner mon chien puis a pris une jeune fille au paire polonaise (venue chez nous pour l'année) pour une clandestine. L'année suivante, on accueillait un jeune pour qu'il fasse ses études à Lyon. Ce même voisin a "juste" appelé les flics (5 sont venus avec flashball) soit disant pour un cambrioleur dans notre jardin. Cambrioleur qui ramasse les feuilles mortes, regarde les infos en pantoufle et évidemment ouvre aux policiers. L'histoire, ne s'arrête pas là, un autre voisin construit une piscine, le bonhomme a scié la pallissade de cet autre voisin pour mater sa femme dans la piscine. Et ouai y'a du niveau par ici... VoisinsDM

#427 Nuisance sonore - Le 02/09/2010 à 08:30:44, insomniaque

Voilà 3 ans que je vis avec deux pachydermes "nolife" au-dessus de chez moi.
En plus de passer leur temps à crier en pleine nuit sur leur ignoble clébard et de marcher sur les talons, ils ne trouvent pas de meilleures idées que de bouger les meubles (toutes les nuits) ou de changer la configuration de leur appartement. Chocs lourds au sol, cris, le tout généralement à 4 heures du matin... décidément l'éducation et le savoir-vivre sont des choses qui se perdent de nos jours.
Voisins de merde !

#379 Nuisance sonore - Le 02/06/2010 à 11:57:58, Royler

Depuis quelques mois j'habite un quartier que l'on peut qualifier de "difficile" et mes voisins sont TOUS des cons. Je commence par ma voisine du dessus : "l'isolation phonique" est assurée par un parquet avec un carrelage directement posé dessus. Le bruit passe tellement bien que je sais quelles chaussures elle porte, quelle position elle prend pour dormir, j'entends quand elle passe le balais et quand son portable vibre j'ai toujours l'impression que c'est le mien.
Tout ça c'est très supportable mais j'ai aussi mes voisins du bâtiment à côté qui font leur coïts 3 fois par semaine en pleine nuit (c'est dur pour un célibataire comme moi). Pour couronner le tout l'appartement qui se situe en dessous du mien est inoccupé mais le propriétaire passe tous les weekends (les seuls jours où je peux me reposer) à y faire du bricolage dès 8h du matin : masse, marteau, perceuse, j'ai droit à la totale !
Pour terminer ce petit tour d’horizon il y a un gros trafic de drogue en face de chez moi, ce qui ne gène aucunement les autres riverains, les parties de foot du quartier se font sur le principal carrefour du coin et les buts sont constitués par les volets roulants des commerçants…
PS : je me suis déjà fait voler mes poubelles plusieurs fois et ma voiture a également été forcée !

#223 Inclassable - Le 20/06/2009 à 18:31:14, Splitch

Ah ah ah ah ah ! Faire court ! Impossible avec mon histoire ! Lecteur, si tu n'as pas l'âme d'un lecteur, un vrai, passe ton chemin, ce méli mélo n'est pas pour toi. Si, en revanche, tu baves sur les meilleurs thrillers de Stephen King avec un soupçon de Maxime Chattam, accroche toi, ça va saigner...
Tout a commencé par un bel après midi de printemps. Je vous situe l'action : propriétaire d'un appartement sympathique au milieu de retraités non moins sympathiques, l'immeuble accueille également quelques jeunes étudiant(e)s en coloc ainsi qu'un couple cinquantenaire.
Repéré à mon arrivée par mon after shave frais et vivifiant, les anciens m'ont gentiment désigné "responsable de cage d'escalier". Aha ! C'est quoi ? Tout simplement jouer le référent quand il y a des petits soucis, afin de faire le lien avec le syndic. Génial, non ?
L'histoire débute donc par une belle journée de printemps. Le voisin du quatrième, un ami, sonne à ma porte (je suis au premier). Il me fait constater que, depuis quelques jours, un vélo est accroché à la balustrade extérieure du bâtiment, à l'entrée. C'est interdit par le règlement. Et ce vélo appartient à la petite-voisine-d'en-face-de-ce-voisin-qui-est-fâchée-avec-sa-coloc-et-accessoirement-avec-ce-voisin. Fort de mon nouveau titre, je décide de rendre visite à la donzelle pour lui expliquer qu'un règlement existe et qu'il serait bon qu'elle le respecte. Je frappe une fois, deux fois : du bruit à l'intérieur, de la musique même mais personne pour m'ouvrir...
Bon, je décide de placarder un petit mot sympa qu'en plus je distribue dans les boîtes aux lettres. Dans cette missive, je rappelle les règles d'usage du local à vélo.
Le lendemain, ma voisine d'en face, d'un certain âge, me propose de jeter un oeil sur le tableau d'affichage. Horrible stupeur ! A la place de mon gentil mot une feuille A4 a été punaisée sans délicatesse. Dessus, un indélicat a écrit "Bande de Cons".
Il ne fait aucun doute que la petite voisine, connue pour être rebelle, se rebiffe ! Ni une ni deux, je monte, je frappe, personne ne m'ouvre. Je laisse couler "il faut que jeunesse se passe !) et de toute façon le vélo a disparu. Mission accomplie après tout...
eux jours plus tard, mon gentil voisin du quatrième me fait constater que quelqu'un a taggué les murs de notre cage d'escalier : un vilain tag orne désormais un coffre dans lequel on enferme les transformateurs. Cette cage d'escalier qui vient d'être repeinte, snif !! La jeune fille, qui traîne avec des gars un peu louches, est pointée du doigt. Je frappe à nouveau, pas de réponse. J'appelle le syndic, on m'informe que, de toute façon elle s'en va à la fin de l'année scolaire. Bon, on va être patient...
3 jours plus tard, le vélo est revenu ! Sacrebleu, si ça n'est pas de la provoc' ça !! D'un air entendu, je retourne tenter ma chance devant la porte de la coupable. Elle n'ouvre pas. Je descends, je démonte sa selle et je laisse à la place un papier l'invitant à venir chercher sa selle chez moi : l'occasion de mettre les choses au point une bonne fois pour toute - surtout que les petits vieux, ils me mettent la pression là !!
Pas de nouvelle. Pourtant, le vélo n'est plus à sa place. Qu'importe, il faudra bien qu'elle vienne la chercher, sa selle. Je sors et je reviens tard dans la soirée. Un mot est placardé sur ma porte. En gros, il est dit que j'ai volé une selle et qu'une plainte a été déposée à la police du quartier !
Je n'ai pas le temps de m'occuper de ça, je pars tôt le lendemain. A mon retour dans l'après midi, ma voisine âgée m'informe que deux policiers sont venus frapper à ma porte... Et qu'il faut que je me présente au commissariat : on nage en plein délire !
J'y vais, non sans emmener avec moi les preuves de l'indélicatesse de la jeune fille, notamment le papier "Bande de Cons".
Au commissariat, on me rappelle mes droits et on m'informe que s'ils comprennent le fond du problème, la forme est punissable. C'est du vol. Mais ils ont quand même bien compris le fond du problème et ils convoquent la jeune fille que je rencontre pour la première fois. On s'explique, les policiers la sermonnent (c'est une lycéenne tout juste majeure !) et elle se défend d'être l'auteure du "Bande de Cons" et du tag...
Je lui rends sa selle et jure de ne plus m'occuper de ce genre de trucs.
En revenant à la maison, un truc me chiffonne : au dos du mot "Bande de Cons", il y a comme une référence en pointillée... Je m'amuse à la déchiffrer et... je découvre en fait le nom et les initiales du prénom du voisin cinquantenaire ! Le papier est carrément signé et provient d'un brouillon sans doute personnalisé !
J'en parle à ma voisine qui est là depuis longtemps et elle m'informe qu'en effet, la femme de ce voisin a fait plusieurs séjours en HP et qu'il y a de vieilles histoires de voisinage depuis trèèèèèès longtemps. Et moi, en 2 ans, je n'ai rien vu...
J'ai dû m'excuser auprès de la jeune fille et informer le voisinage qu'elle n'y était pour rien. Tout cela a déclenché une mini guerre atomique en ravivant de vieilles rancoeurs qui ont impliquées à nouveau la police... Mais ça, c'est une autre histoire, et ça n'est pas la mienne...