Sexualité exhubérante

L'amour c'est mieux que la guerre, mais quand l'amour fait plus de bruit qu'un pilonnage d'un champs de bataille, rien ne va plus !


#471 Sexualité exhubérante - Le 29/11/2010 à 14:45:07, Nyoh

La place de mes voisins de dessous est maudite.
Depuis 25 ans, 5 voisins s'y sont succédés, et tous des immondes enfoirés de la pire espèce.
Entre la famille de 6 enfants dans un T3, qui huuurrlllent toute la journée, la famille de dingos qui ont presque tous finis par mourir (AVC, crise cardiaque et suicide)...
La palme revient à la mère divorcée avec 2 enfants, qui multiplient les amants, et qui tient à brailler de toutes ses forces "oh oui prends moi défonce moi le c** avec ta grosse b**e, oh oui tu m'écartes à fond, je mouille de partout, oh vas-y gicle moi dans la bouche" et autres joyeusetés...
Toutes les nuits, jusqu'au jour où, nous, TOUS les voisins excédés, sommes descendus pour lui dire de se la fermer... Ce sont ses 2 enfants, de 8 et 13 ans, les yeux cernés, qui nous ont ouvert la porte... Madame se faisait démonter la boîte à caca avec ses enfants à côté...
Pas grave sa fille a vite suivi son exemple en imitant sa mère au lieu d'aller au collège, à 14 ans un gang-bang dans sa chambre avec la fenêtre grande ouverte pour faire profiter tout le quartier, c'était merveilleux... Voisins de merde.

#391 Sexualité exhubérante - Le 08/07/2010 à 14:08:03, ally

Ma voisine (60 ans) à repris une relation avec son ex. Ce mec est répugnant : il est vulgaire, on voit la perversité sur son visage et en plus il passe son temps à hurler.
Toutes les nuits jusqu'à 4h30 du matin (max) je les entends (surtout lui) hurler comme des porcs que l'on égorge...
J'entends aussi les bruits de claques violentes qu'il lui mets lors de leurs ébats, de temps en temps d'horribles flatulences (toujours pendant leurs ébats !), etc...
Apparemment, le sexe chez eux c'est violent !
Bref, je n'en plus... Impossible de dormir, même avec des boules quiès je les entends encore...
Vive les voisins de merde !

Sexualité exhubérante - Le 25/12/2008 à 12:37:57, Payo #90

J'ai une voisine qui vit seule avec son fils de 18 ans et sa fille de 15 ans. Depuis son arrivée, cette dame reçoit nombre d'hommes et nous devons supporter les bruits de sexualité à toutes heures.
De plus, il y a souvent des abus de boissons par cette dame et ses "copains" avec les débordements sonores qu'ils provoquent. Je ne parle pas du nombre de fois que la police a dû intervenir. Cerise sur le gâteau, madame ne se gêne pas pour se promener en très petite tenue pour traverser la rue et se rendre chez son amie du même genre. Pour couronner le tout, il est fréquent (et cela depuis des années) qu'elle déloge et laisse sa fille seule (son fils n'étant revenu chez elle que depuis 2 ans. Fille qu'elle frappe sans vergogne.

#516 Sexualité exhubérante - Le 10/05/2011 à 13:33:46, verolav

Je vis seule dans un studio dans un immeuble parisien. Les murs sont en papier donc.
Mon voisin, qui jusque là était apparemment célibataire ( 5 ans que je vis ici et aucun bruit de ce genre à ce jour), a rencontré quelqu'un.
Pas que ce soit mon pote, c'est que je l'entends tous les soirs en pleine activité nocturne. C'est donc toujours à la même heure, même intensité, même cri, même haut même bas, la dame hurle littéralement.
Au début, ça m'amusait et j'applaudissais les prouesses de mon voisin. Maintenant, au bout de presqu'un an de ce rythme, je deviens dingue.
Après avoir envoyé un email (il se trouve que nous avions discuté dans le temps) je reçois une réponse incendiaire me disant de prendre des somnifères ou mettre des boules Quiès.
Depuis, je supporte, folle de rage. Bien sûr je tape contre le mur. Que faire ? je suis sur le point de débarquer chez lui, taper à la porte en plein ébat.

#188 Sexualité exhubérante - Le 08/05/2009 à 19:10:16, Gwen

Ooohh la charmante voisine timide que je me suis dégotée là... Finalement, sa timidité a fini par fuir, en même temps que la qualité de mon sommeil...
En cité U, les étudiants sont bruyants, mais elle... Elle. Elle remporte la palme! Entre la trance à fond de 17h à 1h du matin, ses amis qui beuglent comme des boeufs jusqu'à la même heure et ses gémissements d'extase...
Je ne peux plus dormir, puisqu'elle attend que je me sois couchée pour commencer ses péripéties nocturnes... J'ai foiré ma première année de droit à cause d'elle et elle attend que je lui dise merci !
Bien sûr ! VDM !

#268 Sexualité exhubérante - Le 22/08/2009 à 19:10:19, abolitionniste

Comme beaucoup de gens, je subis les bruits de la sexualité de mes voisins. Cela aurait pu être acceptable si ceux-ci n'étaient pas des cris de douleur et une voix féminine qui supplie son "maître". Dans ce genre de cas, on regrette vraiment que les murs ne soient pas plus épais.
Ou d'être dans un autre appartement lorsqu'on sort en même temps que les voisins, lui la tenant en laisse, elle portant un collier, le regard baissé et soumis.

#324 Sexualité exhubérante - Le 10/01/2010 à 06:24:22, Arafel

Hier soir, j'ai invité mes nouveaux voisins pour prendre le thé. Je voulais en profiter pour leur faire comprendre avec humour que j'entendais très bien leurs ébats...
Pas la peine, ils se sont eux même mis à la tâche dans mon salon pendant que je préparais le thé... Et m'ont invités à les rejoindre !

#497 Sexualité exhubérante - Le 03/03/2011 à 19:35:02, kev78

Mes voisins bien que nouveaux (environ 1 mois) ont une sexualité débordante, le lit qui tape contre le mur et la femme qui pousse des cris inhumains, on se croirait dans un film porno comique !
Ça copule tous les jours à 23h00 pile !
Sans compter que la femme doit avoir un grain, elle crie même quand elle ne fait pas l'amour.

#365 Sexualité exhubérante - Le 28/04/2010 à 19:07:43, yaya

Auourd'hui, ma nouvelle voisine emménage. Elle se gare tous les jours sur une place qui est sur le passage piéton.
Notre voisin du dessus se plaind, ils se fâchent un peu mais elle enlève sa voiture.
Notre voisin du dessus vient nous raconter l'anecdote et nous fait remarquer qu'elle a un autocollant sur sa voiture disant "pretty whore", soit "jolie pute"... les relations de "bon voisinage" commencent bien...

#202 Sexualité exhubérante - Le 27/05/2009 à 10:30:16, Ohnon

Notre voisin du dessous pourtant pas jeune et plutôt silencieux manque, malheureusement pour nous, cruellement de discernement pour ses choix hygiéniques.
Au début, nous avons cru à une actrice porno, un film porno ou à une actrice tout court. A ses "oh oui, oh oui, oh oui" grostesques chantés sans relâche et de façon monocorde pendant des heures, nous avons répondu des "oh non, oh non, oh, non", rien ne l'arrête, c'est Duracell...
Tout l'immeuble les a entendus, un mot a été placé dans le hall, des appels téléphoniques, des sonneries à sa porte, rien n'a changé.
C'était drôle au début, puis pathétique quand on les a croisés, aujourd'hui, c'est franchement glauque.
Une addiction sans doute...