#516 Sexualité exhubérante - Le 10/05/2011 à 13:33:46, verolav

Je vis seule dans un studio dans un immeuble parisien. Les murs sont en papier donc.
Mon voisin, qui jusque là était apparemment célibataire ( 5 ans que je vis ici et aucun bruit de ce genre à ce jour), a rencontré quelqu'un.
Pas que ce soit mon pote, c'est que je l'entends tous les soirs en pleine activité nocturne. C'est donc toujours à la même heure, même intensité, même cri, même haut même bas, la dame hurle littéralement.
Au début, ça m'amusait et j'applaudissais les prouesses de mon voisin. Maintenant, au bout de presqu'un an de ce rythme, je deviens dingue.
Après avoir envoyé un email (il se trouve que nous avions discuté dans le temps) je reçois une réponse incendiaire me disant de prendre des somnifères ou mettre des boules Quiès.
Depuis, je supporte, folle de rage. Bien sûr je tape contre le mur. Que faire ? je suis sur le point de débarquer chez lui, taper à la porte en plein ébat.

#1635 - le 14/06/2011 à 10:19:47 par smack

Ne fait rien que tu puisse regretter, un accident arrive si vite! S'ils te réveillent prend sur toi. Tu as internet il me semble? alors installes toi confortablement devant fdesouche.com jusqu'à ce que tu trouve le sommeil :)

#1686 - le 26/06/2011 à 22:47:41 par anonyme

je reconnais ce que j'ai vécu dans ta situation
mon conseil c'est d'en parler au proprio,
mais bon, personnellement je l'ai fait..... et la semaine prochaine j'emménage dans un nouvel appartement (marre de vivre constamment avec des boules quies)

#1771 - le 09/08/2011 à 17:38:21 par Anonyme

Déménage !

#1955 - le 27/01/2012 à 01:05:11 par Jo

Crie "elle simule". ça les coupera, et tu auras la paix.

#2050 - le 26/05/2012 à 17:32:47 par #2132

...ou toi simule des orgasmes à n'importe quelle heure ;-)

Fil des commentaires de cette anecdote

Nouvelle réaction