Voisins envahissants

Ils s'invitent quotidiennement, ils ne peuvent pas s'empêcher de s'immiscer dans votre vie...


Voisins envahissants - Le 27/06/2011 à 08:14:43, Elecstorm #552

Mon voisin de droite est un charmant pépé de 87 ans. Il suscite donc le respect et la gentillesse. Cela fait maintenant 11 ans qu'avec ma famille nous habitons une grande maison à côté de la leur, avec un muret pour séparation. Dix années se sont très bien passées, jusqu'à l'année dernière où il s'est senti seul sûrement. Depuis plus d'un an, impossible d'aller jeter quelque chose à la poubelle dans la cour sans qu'il nous saute dessus.
Il est retraité et donc nous parle sans cesse, même si on lui répète qu'on est pressés. Nous restons polis avec lui, car une personne âgée nous inspire quand même de la pitié...
Sauf que ça va encore plus loin : On ne peut tout simplement plus sortir sans qu'il nous attrape.
Il nous demande des choses à faire dans l'immédiat et ne montre aucune patience. C'est maintenant du harcèlement pour des petites choses sans intérêt (une chaise bancale par exemple...)
Quand nous restons barricadés pour l'éviter, il hurle nos prénoms s'accrochant au muret et balance des branches d'arbre sur la baie vitrée. Depuis 6 mois, c'est l'enfer : Il s'incruste même chez nous. Quand nous attendons du monde, le portail peut rester ouvert quelques heures. Il vient donc sans sonner ni quoi que ce soit chez nous. L'autre jour, nous avons malencontreusement oublié de fermer le portail... Il est venu à 8h sans frapper ni sonner, est entré dans la maison et a frappé à toutes les portes jusqu'aux Chambres. Nous le soupçonnons même de faire exprès de casser des choses pour qu'on vienne l'aider, pris de pitié...
La tolérance quand il n'y a plus aucun respect de la vie privée ça devient vite une notion inconnue...

#478 Voisins envahissants - Le 24/12/2010 à 23:47:49, Gode Michel

J'ai 21 ans, et à 17 ans je suis parti faire le tour de l'Europe en stop, en bus, etc...
Quand je suis parti, j'avais un petit appartement en ville, assez sympa, spacieux, et surtout, pas trop cher.
Au bout de deux ans et demi de voyage, je reviens et constate que l'appartement d'en face a été vendu et qu'un couple de jeunes a emménagé.
Quand je suis allé me présenter pour faire connaissance, j'ai été accueilli par un "Casse-toi clochard".
Hum okay, ça fait toujours plaisir. Pas grave. Des connards en plus, me dis-je.
J'ai, plus tard, rencontré une fille qui est venue vivre chez moi. Les voisins d'en face étaient relativement calmes.
Jusqu'au jour où se sont succédés cris, musiques, bouteilles cassées dans la cour, etc...
Un jour, je rentre d'une soirée avec ma copine, je tombe sur le voisin, dans mon appartement en train de dégager par le balcon (Je suis au premier étage) je le rattrape, cet enfoiré m'avait volé mon ordinateur et de la thune.
C'est ensuite parti en bagarre, ma copine a appelé les flics, ça s'est terminé sur une bonne engueulade, même pas une amende.
Depuis ce jour, j'ai le droit à des insultes, jets de déchets, de mégots, musique à fond... Ils m'ont même explosé des petites sculptures Sibériennes ramenées de mon périple en lançant une bouteille dessus. Ça fait déjà quatre fois que j'engueule copieusement ces deux connards, mais rien n'y fait. Même au bout de trois plaintes.
Je crois que je vais repartir sur la route moi. Voisins de merde !

#468 Voisins envahissants - Le 23/11/2010 à 00:17:51, seb59

Depuis le début du mois, je me suis fait braquer deux fois ma voiture et une fois mon appartement.
Après avoir porté plainte à la police, ces derniers ont enfin trouvé l'auteur de ces larcins.
Il s'agit de mon voisin d'en face, chez qui on a retrouvé de nombreuses affaires m'appartenant.
En effet, celui-ci avait payé des personnes pour voler des affaires chez moi et dans ma voiture, tout ça dans le but de prouver au monde que j'étais un extra-terrestre...
Il y a vraiment des malades sur terre.

#53 Voisins envahissants - Le 29/10/2008 à 10:17:09, Gérard2

Mon voisin du dessous c'est la mère de ma compagne. Elle est quelque peu envahissante... A peine entends t elle les 1ers pas dans l'appartement le matin qu'elle nous passe immédiatement un coup de fil pour nous dire : "tiens, j'vous ai entendu, vous être réveillé, comment ça va et bla bla bla bla".
A chaque fois que je passe dans le couloir pour me rendre chez moi elle ouvre la porte pour me parler et me raconter sa vie.
Si elle ne téléphone pas toutes les 2 minutes, elle passe nous demander un service ou autre... je n'en peux plus !!
Et je vous passe les commentaires après une nuit de folie passé avec mon amie.
J'envisage le déménagement ou le meurtre !

#436 Voisins envahissants - Le 12/10/2010 à 23:13:42, Emiya

Bonjour à tous et à toutes,
J'adore ce site... sérieusement, après avoir lu les 32 pages, j'ai eu envie de mettre ma petite histoire aussi, histoire que voici :
Voilà deux ans que je suis dans mon logement, mon premier d'ailleurs ! C'est un véritable plaisir que d'avoir son indépendance, et d'être loin du joug tyrannique familial (j'en fais un peu trop là, je sais ^^).
En arrivant, en mars 2009, des voisins occupaient le logement à coté du mien, à la base, cela doit être une grosse maison bourgeoise, divisée en plusieurs logements, ça va des appartements à la maison individuelle, bref, bien pensé quand même.
Mon logement se trouve être accolé à celui de droite, il y a une cour commune, et j'occupe le petit studio situé à l'étage, au dessus du garage.
Bref, tout ce passe bien, mes voisins sont charmants, sociables, jeunes et calmes, juste leur chien mais bon, dans une cour fermée la pauvre bête... je ne fais pas de détails mais c'était un vrai champ de mines :)
Tout se passe bien donc, jusqu'au jour où, quatre mois plus tard, ma voisine m'annonce qu'ils vont déménager, car ayant trouver une maison (pas chère, plus grande, bref, le pied pour eux), ils doivent partir, ce qui m'attriste un peu mais bon, c'est la vie :)
Après leur départ, la vie a été plus que tranquille, mis à part le voisinage un peu plus loin, mais ça, c'est une autre histoire...
Pendant plus d'un an, j'ai été "Seul maitre à bord après Dieu", je m'occupais du mini jardinet, fais une terrasse avec des vieilles briques qui trainaient par là, et d'ailleurs, mon proprio était content que je m'en serve à bon escient.
Jusqu'à ce qu'arrive ce fichu jour d'août, ou suite à un soucis avec le plancher de ma cuisine, qui menaçait de s'effondrer, j'appelle mon propriétaire, pour lui dire si il y avait quelque chose à faire, et que bien sûr j'allais l'aider (mon proprio est très sympa en passant).
Réparation effectuée, c'est pas du luxe, mais au moins ça tiens, et c'est le principal.
Juste avant de partir, je fais un peut la grimace : il m'annonce que des voisins vont emménager le 1er septembre.
Je me dis que bon, la tranquillité est finie, mais ça peut être cool de ravoir des voisins. Je vais vite déchanter...
1er septembre au matin, 6h, coup de sonnette en bas.
Mon propriétaire, cernes sous les yeux, visiblement pas fraichement réveiller me sors du lit, dans le même état (je suis légèrement insomniaque depuis un accident de voiture depuis 3 ans). Il demande si je peux l'aider à descendre les meubles de la nouvelle voisine qui sont dans le camion qu'elle à louer.
Je dis ok, m' habille en catastrophe et vais l'aider.
Déjà, premier contact avec la voisine, à peine un bonjour, mais au moins un sourire, je met ça sur la fatigue de la route, 6h de route qu'elle a fait pour venir, bref, j'aide le proprio avec les meubles, une horreur... du chêne massif, et bouger ce genre de meubles à deux, le proprio de 65 ans, et moi avec mon dos en bouillie (depuis mon accident aussi), bonjour... et personne d'autre pour aider, enfin... on y arrive et c'est l'essentiel.
La voisine nous remercie à peine, elle pense plus à repartir dans son ancien logement pour prendre le reste de ses affaires, ok... je calcule rapidement dans ma tête, 6h de route aller, charger, soit au moins 2h, revenir, encore 6h, les joies d'un déménagement, mais moi le lendemain, désolé, mais j'ai autre chose à faire :)
Une semaine passe, sans que je ne la revois. Puis un jour, coup de sonnette en bas, le fils de la voisine (que je n'avais jamais vu) qui me demande si je m'y connais en voiture, m'y connaissant un peu je répond que oui, enfin, tout dépend du soucis.
Le voiture étant une vieille BX, je m'attend un peu au pire, mais petit soucis d'hydraulique, c'est vite réparé. Là, je suis plus que remercié, et faisant des travaux sur ma terrasse, je fais part de mon ennui à la voisine quand à accéder à une partie impraticable du toit que je suis en train de monter sur cette dernière. Elle me répond qu'elle à une échelle, et que je peux m'en servir quand je veux, merci m'dame, c'est cool !
J'aurais jamais du accepté en fait, car tel le cadeau empoisonné, depuis le jour où j'ai réparé leur voiture, c'est l'enfer... ne travaillant pas actuellement, je reste à la maison, passant mon temps à bricoler sur ma terrasse (sans faire de bruit, les plus gros travaux sont fini, et je respecte les horaires préfectoraux), ou à m'occuper de mes plantes que j'ai mis dessus, mais là... j'avoue que je ne sors plus depuis une bonne semaine.
La voisine à pris l'habitude d'envoyer son larbin, à savoir son fils (de 15 ans, dé-scolarisé), pour venir me demander un tas de trucs, genre du produit vaisselle, de l'argent, des clopes, au début j'ai dis oui, pour dépanner, on est souvent content d'avoir quelqu'un, mais ça devenait de plus en plus fréquent, à savoir, parfois plusieurs fois par jour.
Jusqu'au jour où la goutte d'eau a fait déborder le vase, il y a quelques jours, le fils monte et frappe à la porte, en me demandant si je pouvais lui prêter ma livebox (à savoir, ma connexion internet) pour que sa mère parle à un ami sur msn.
Niet catégorique de ma part, on ne touche pas à mon internet !
Surtout que à savoir, quelques jours avant le fils m'avait fait part que sa mère avait "décidé" de faire passer un câble au travers de mon appartement, pour se raccorder à ma livebox (imaginer ma tête...).
Ils sont sympas les voisins, mais là, ça devient la limite du harcèlement, et je dis pas tout, car le reste, c'est trop gros...
Bref, pour résumer, Voisins de merde et envahissants, très envahissants (trop ?) !
PS: c'est de ma faute aussi, j'aurais du faire l'ours dès le départ...
Re PS : je suis sans travail en ce moment, mais ça ne m'empêche pas de ne faire chier personne et de garder le "rythme" du travail (surtout les horaires), pas de fêtes, pas de musique à tue tête, seules visites, ma grand-mère de temps en temps, ma mère (pareil), et quelques rares amis.

#160 Voisins envahissants - Le 09/02/2009 à 17:19:54, scotlandyard

Je vis dans un petit appartement de deux pièces au septième et dernier étage d'un vieil immeuble d'un quartier tranquille, dans le Nord-Vaudois, en Suisse. Trois appartements donnent sur le palier et celui de gauche est occupé par un gentil monsieur de 40 ans, pas vraiment futé mais très préoccupé par tout ce qui touche au sexe et à la vie privée des gens en général.
Eboueur pour le compte de la commune, il m'explique toujours le contenu des poubelles des voisins par le menu, indiquant le nombre de préservatifs qu'il trouve et trouvant ça et là quelques brouillons de courrier. Un jour, il s'invite chez moi sous prétexte qu'il a trouvé une bouteille vide de whisky dans mes poubelles. Le verre étant proscris des poubelles ménagères et pour éviter une dénonciation, j'ai du lui permettre de vider sous mes yeux une de mes bouteilles de Single Malt ramenée d'Ecosse, en guise de "compensation".
Le balcon de son salon est situé à côté de la fenêtre de ma chambre. Lorsque ma copine vient passer la nuit chez moi, il y a toujours un moment ou il soulève "discrètement" une des lamelles du store fermé pour vérifier notre présence ou non dans la pièce. Depuis, j'ai du déménager ma chambre au salon et inversément pour ne plus être importuné par cet indélicat personnage.
Jusqu'il y a peu, il connaissait toujours le contenu de ma boite aux lettres, s'étonnait d'y trouver des factures qui selon lui n'avait pas lieu d'être et trouvait bizarre une correspondance soutenue avec une personne habitant au Canada.
Lorsque je rentrais chez moi, j'entendais systématiquement des pas de courses dans son appartement, c'est certainement lui qui se précipitais pour venir observer ce que je faisais au moyen de l'oeilleton placé sur sa porte.
De par sa taille et la puissance de ses bras, je n'avais jamais osé dénoncer à la police ses agissements, mais tout a changé voici deux ans, lorsque il a été cambriolé par deux fois en l'espace de 2 mois.
La totalité de ses valeurs ont été emportées et c'est naturellement vers moi qu'il avait porté ses soupçons, surtout que je vivais une période de chomage à cette époque. Logiquement, la police m'a très vite convoqué pour que je fournisse quelques explications sur mes occupations des nuits précédent les cambriolages.
Après les réponses aux quelques questions sur mon emploi du temps, et exaspéré par mon voisin, j'ai profité de ma présence au poste pour porter plainte contre lui.
Si sa plainte pour cambriolage a été classée sans suite, la mienne par contre a été jugée et il a été condamné à me rembourser la bouteille de wiskhy et a payer l'installation d'une cloison de séparation opaque entre son balcon et ma fenêtre.
Depuis, il ne fouille plus ma boite aux lettres et ne tente plus de m'espionner. Par contre, curieusement, je trouve régulièrement le rétroviseur de ma voiture démonté et des déchets obstruer l'accès à ma cave.

#286 Voisins envahissants - Le 15/09/2009 à 20:43:37, NEUS99

J'habite un appartement situé entre deux voisins qui se haïssent cordialement.
Entre une, qui, à peine rentrée passe l'aspirateur des heures durant à n'importe quelle heure du jour et de la nuit; et l'autre qui a besoin de trois places de parking pour garer sa Twingo je suis servie !
Mais bon ça à la rigueur...
Non, le pire c'est les crises hystériques, les dépôts d'ordures sur le palier de l'autre, les descentes de police où l'on me demande des informations, les insultes qui fusent pendant que je regarde tranquillement un film...
Je les croise en revenant du boulot et hop, ils me prennent à témoin. Je suis l'arbitre involontaire de leurs querelles et ils ne connaissent même pas mon prénom.
Voisins de merde !

Voisins envahissants - Le 17/05/2010 à 00:03:04, Tymari #372

Comment supporter la famille ?
Ma sœur qui me prend pour une bonne poire sachant que je refuserai presque jamais de lui rendre un service et qui me descend sous prétexte que je fous rien pour elle.
Mon premier frère qui s'approprie sans préavis ma chambre sous prétexte qu'il a une copine et besoin d'intimité.
Mon deuxième frère avec qui je me retrouve du coup dans la même chambre, qui passe tout son temps libre sur Counter Strike, qui comprend pas qu'il peut utiliser Teamspeak sans gueuler et que j'ai pas besoin de savoir que les joueurs à l'autre bout de la ligne trichent, sont des bâtards, des plow, etc...
Mes parents qui me désignent d'office quand il y a du boulot, sous prétexte que je suis gentil (syndrome de la bonne poire encore, qu'ils me le disent franchement que je suis leur esclave), que les autres sont des feignasses qui ne se bougeront pas le train, qui me traitent ensuite de fainéant sous prétexte que j'en rame pas une, qui m'ont fait chier pendant toutes mes études pour que je me trouve du boulot, que je me paye le permis alors qu'ils savent pertinemment que j'ai les mains liées, que dans ma formation (électrotechnique) il n'y a QUE du temps plein et donc rien que je puisse faire parallèlement à mes études et que sans piston, on n'a rien dans mon département quand on est étudiant.
Ma mère qui tantôt fait la gentille tantôt me traite comme si j'étais à moi tout seul responsable de tous ses malheurs alors que je ne lui ai strictement rien fait.
Et les rares fois où je me rebiffe (jusqu'au pétage de câble et crise de larmes), ils font les gentils, ça dure quelques jours grand maximum et ça fait comme Mars (comprenez ça repart). Après tout ça ils comprennent pas ce qui ne va pas alors que ça saute aux yeux...
Je termine mes études cette année... Dès que j'ai un boulot et que c'est possible, je me TIRE sans demander mon reste, j'ai pas de temps à consacrer à des emmerdeurs qui croient pouvoir me manipuler à loisir.

Voisins envahissants - Le 17/03/2010 à 20:37:55, Loliie #353

Cet été, alors que j'étais seule deux semaines chez moi (mes parents étant partis en vacances), j'ai invité des amis.
Normal quand on a 19 ans. Mes deux meilleurs amis sont donc venus, des gays.
Le lendemain, appel de mon voisin "Alors, t'as bien baisé hier soir ?" " ... "
Bah oui, une voiture dans la cour, deux mecs et moi ! Suis-je bête ?! -_-

#315 Voisins envahissants - Le 17/12/2009 à 09:25:20, maximep

Ma voisine pense que l'immeuble est une pension dont elle sera la concierge. En clair, elle s'est appropriée le rez-de-chaussée, le jardin, avec moult décorations d'un goût très délicat.
Ma voisine est aussi une parano : nuit et jour, la porte d'entrée, qui n'a pourtant pas d'ouverture extérieure possible sans clé, est fermée à double-tour, bruyamment claquée. Résultat : nous n'avons pas pu, à plusieurs reprises, rentrer chez nous ou même en sortir.
Et cela avec le soutien plein et entier du propriétaire, dont le fils semble avoir quelques... "relations privilégiées" avec elle.
La liste est encore longue : prise de courrier sans avoir demandé notre avis, avec pour résultat un colis vide qui aurait dû contenir un téléphone très cher, soirées arrosées en pleine semaine (le week-end je dis pas, mais qu'on est étudiant salarié c'est lourd pour se lever le lendemain), etc.
Ras-le-bol.