Les pires voisins...


Commérages - Le 26/07/2011 à 14:21:53, Poussinette #570

Je vis en maison depuis quelques mois. Dès le premier jour où mon mari et moi nous nous sommes installés, plusieurs voisins (voisins directs et indirects etc..) se sont mis à nous épier du matin au soir, que je sois dans le jardin où que je sorte. Quand je pars, je vois leurs têtes cachées à leurs fenêtre, quand je reviens parfois je les vois discuter entre eux dans la rue puis dès qu'ils me voient ils se séparent rentrent immédiatement.
En plus de leurs messes basses en groupe quand je tombe sur eux dans la rue, certains ont toujours tourné la tête lorsque j'ai voulu leur dire bonjour...
Ayant un vis a vis assez important sur mon jardin, dès que nous mettons le nez dehors, nous avons droit 2 minutes plus tard top chrono à un voisin qui sort pour laver ses carreaux, l'autre décide de passer au karcher la terrasse etc..
J'ai fais l'exercice plusieurs fois, et des amis à moi qui sont venu aussi : c'est systématique. Il n'y a plus de place pour la paranoia.
Je précise qu'ils sont pour la plus part retraités, et que moi je suis jeune, j'ai des origines "qui se voient", et que je fais partie de la population active... Je me suis dit que c'était peut être un des 3 éléments ou les trois voir un seul...
Avec le temps, et la colère de subir ça au quotidien (en plus du fait que ça soit blessant), je me suis mise à les ignorer complètement en ne laissant rien paraître à part une grande froideur.
Depuis leur comportement a changé, leurs façon d'épier est beaucoup plus "discrète", je ne les vois plus faire de messes basses dans la rue, mais par contre, nous sommes totalement mis en quarantaine.
Encore pire que lorsqu'on nous épiait !
Je suis dégoutée parce que pour nous cette maison est le projet d'une vie, nous voulions construire notre vie tranquillement.
Nous sommes de jeunes gens sans histoire, discrets, et respectueux des règles de bienséance et de civisme.
Voisins de merde

#562 Inclassable - Le 16/07/2011 à 23:31:23, choune84

Je suis aide-soignante et je travaille soit le matin (je pars à 6h) soit le soir (je rentre 22h30). Je suis une très mauvaise voisine car j'ouvre et ferme mon portail à des heures tardives ou trop matinales... Quand je dis à ma voisine que je travaille, elle se fout de ma gueule et ne me croit pas... Quel défaut de bosser contrairement aux gens qui profitent du système comme elle !
Sinon, j'ai des chiens qui ne font "qu'aboyer" , même lorsqu'ils sont absents ! C'est bien connu, les absents ont toujours tort !
Tout ça, c'est parce que je suis une jeune qui ne connaît rien a la vie... Sûrement !
Allez bonne soirée et courage avec vos voisins !

#560 Commérages - Le 11/07/2011 à 14:36:46, Pig_Benis

Bonjour à tous.
J'habite dans un immeuble en centre ville, je suis guitariste dans un groupe de Metal quelque peu... extrême.
Alors non, ce ne sont pas les nuisances sonores qui dérangent mes voisins étant donné que je joue de la guitare avec un casque relié à l'ampli, mais tout simplement mon style.
Ma voisine de droite est une catholique coincée du cul comme pas possible. Pas de problème, c'est son choix, je respecte... Mais je peux pas supporter qu'elle vienne m'insulter car j'ai "les bras recouverts de tatouages de démons" (qui sont en fait des motifs japonais, sur l'intégralité des deux bras), une "crête de toxicomane", une "salope de copine aux cheveux rouges", des "horribles piercings" et je fais une "musique de dégénérés"...
La dernière fois, je suis sorti un peu vite de la cave (j'étais pressé) et je lui ai fait peur. Elle est allée porter plainte à la gendarmerie car "mon style vestimentaire est provocant" (baggy et tshirt XXXL,j'vois pas le provocant..) et que j'avais essayé de l'agresser.
Dès que je mets un peu de musique j'ai droit à des coups contre les murs, alors que je dois supporter la messe sur France 2 tous les dimanche à fond, sans avoir mon mot à dire.
J'suis quelqu'un de très respectueux et calme, mais là, elle commence à me pomper l'air..

#516 Sexualité exhubérante - Le 10/05/2011 à 13:33:46, verolav

Je vis seule dans un studio dans un immeuble parisien. Les murs sont en papier donc.
Mon voisin, qui jusque là était apparemment célibataire ( 5 ans que je vis ici et aucun bruit de ce genre à ce jour), a rencontré quelqu'un.
Pas que ce soit mon pote, c'est que je l'entends tous les soirs en pleine activité nocturne. C'est donc toujours à la même heure, même intensité, même cri, même haut même bas, la dame hurle littéralement.
Au début, ça m'amusait et j'applaudissais les prouesses de mon voisin. Maintenant, au bout de presqu'un an de ce rythme, je deviens dingue.
Après avoir envoyé un email (il se trouve que nous avions discuté dans le temps) je reçois une réponse incendiaire me disant de prendre des somnifères ou mettre des boules Quiès.
Depuis, je supporte, folle de rage. Bien sûr je tape contre le mur. Que faire ? je suis sur le point de débarquer chez lui, taper à la porte en plein ébat.

#455 Nuisance sonore - Le 08/11/2010 à 20:28:33, Cassenoisettes

Pour faire bref, je vous explique la journée type que me font passer mes voisins du dessus :
6h du matin, ça commence, leur fille (3 ans) commence à courir dans l'appartement en trainant je ne sais quoi derrière elle, après quelques détours dans les chambres, une fois dans le salon, elle sort sa corde à sauter et s'exécute, environ une heure, puis se remet à courir avec sa maman cette fois...
Bref, non-stop jusqu'à midi, quand même, en mangeant elle doit bien se calmer non ?
Pensez-vous, elle se balance sur sa chaise, bancale... 14h... la sieste ?
Et bien non, pendant une heure elle hurle, ensuite elle court, saute, crie, lance des jouets et ceci jusqu'à... oui oui... minuit...
Les parents ne sortent jamais et je me surprend moi-même à avoir hâte de retourner au travail...
Leur autre fille pleure sans cesse mais c'est un bébé donc je ne dis rien...
Mon ami et moi rénovons une maison et c'est ce qui nous fait tenir, mais sinon je mettrai bien de la lacrymo sur leur poignée de porte et dans leur boite aux lettres !

#358 Nuisance sonore - Le 08/04/2010 à 18:21:31, diidooo

Ma vielle tarée de voisine n'a fait que de taper sur nos murs depuis octobre, même quand il n'y avait aucun bruit ! Elle se plaignait de soirées à nos propriétaires, même quand nous n'étions pas là !
Résultat : 2 mains courantes. Elle a cassé le collier de mon copain, frappé un de mes potes ! Dur de ne pas rendre les coups.
Deux soirées se sont terminées chez les flics, mais ils nous donnent raison. Deux soirées en 6 mois. On essaie d'avoir des vidéos pour pouvoir porter plainte, mais on n'en a pas fait, donc prochaine soirée je pose la webcam à l'entrée !
Bonne nouvelle : elle est partie en ambulance en début de semaine, et depuis une infirmière vient tous les jours, elle disait faire une chimio, elle a un cancer et est en dépression.
On a appris qu'elle est bibliothécaire, donc l'amour du silence ! Bien que j'ai essayé de parler, elle ne sait que gueuler. Je précise que je n'ai rien contre les personnes âgées, j'en ai toujours eu parmi mes voisins et ça s'est toujours bien passé, mais ELLE... VDM !

#304 Nuisance sonore - Le 24/11/2009 à 21:56:49, john

Ça fait des années que ça dure... Mes voisins boivent et lorsqu'ils sont bien bourrés, ils s'engueulent !
Lorsqu'ils ne s'engueulent pas, c'est la télévision (j'ose même pas imaginer qu'on puisse, ne serait-ce que penser, mettre une TV aussi forte).
J'ai essayé de leur en parler mais rien à faire. Le temps que la police arrive, ils ont (enfin) fini.
Et quand je vois les voisins, j'ai l'impression d'être le seul à les entendre ! Je n'en peux plus...

#257 Commérages - Le 05/08/2009 à 12:24:50, NellieLovett

Bâtiment parisien, 3 étages de bureau et 3 étages d'appartements, louées quasiment tous à la même personne (qui possédait l'immeuble que sa société avait fait construire quand la dame était en activité). Ce n'est pas un voisin qui nous a pourri la vie mais Maria, anciennement gardienne jusqu'à l'installation d'une entreprise sur 3 étages, à ce moment là elle a été remerciée et maintenue comme "prestataire extérieure" pour le ménage.
Nous avons eu le malheur de cumuler plusieurs petits soucis : quelques semaines après notre installation, j'ai du jeter un sac poubelle entier à cause d'une défaillance de mon frigo/congélateur. Maria est venue sonner chez moi pour se plaindre de la quantité d'ordures que ça faisait, que ça sentait mauvais, etc... Cela commençait bien !
Nous avons reçu des amis pour l'anniversaire de mon ami, et avons fait attention de ne pas faire trop de bruit. Personne ne s'est plaint de cette soirée qui a fini tôt, somme toute. Sauf qu'on n'avait pas fait attention à tout et qu'il y a eu deux ou trois confettis devant notre porte, un dans l'ascenseur et deux dans le hall. Maria s'est directement plainte à la propriétaire (90 ans) comme quoi nous avions sali, qu'elle avait passé une heure (oui, une heure) à nettoyer les confettis que nous avions laissé, etc...
Ça n'a jamais cessé, elle évitait consciencieusement de faire le ménage autour de la porte de notre appartement (elle nettoyait le couloir avant et après notre porte), ne cessant de se plaindre auprès de notre propriétaire (arguant par exemple que "la litière de notre chat ça sentait mauvais dans les poubelles", (pas de chance le chat c'était dans l'appartement d'à coté) à qui nous avions beaucoup de mal à expliquer que cette dame ne nous aimait pas, tout simplement.
Un jour nous avons reçu un courrier du syndic, disant que des plaintes avaient été reçues nous concernant, parce que nos "trop fréquents amis" jetaient des mégots, des canettes, des bouteilles vides par la fenêtre et que le toit (au 3ème étage il y a un toit façon entrepôt) serait nettoyé à nos frais. On a fait des photos et renvoyé cela au syndic, indiquant bien qu'il n'y avait rien du tout sur ce toit.
Parvenant à les joindre et commençant à m'expliquer avec eux, sur le fait que nous n'étions pas des Cro-Magnons, et qu'en plus nous avions un grillage sur la fenêtre pour empêcher le chat de sortir et que ça laissait à peine passer une cigarette donc, a fortiori, une canette c'était impossible, etc...
On m'a répondu, un peu gêné "quelqu'un a vu un morceau de pain tomber depuis votre étage". J'ai simplement précisé qu'à ma connaissance, un morceau de pain et une bouteille de bière ça n'était pas la même chose.
Il y a eu une lettre d'excuse, et dans les jours qui ont suivi, Maria nous a gratifiés de ses regards les plus noirs.
Nous avons déménagé 2 mois plus tard, j'ai juste pris le temps d'aller la voir et de lui dire "j'espère que ça vous fait plaisir au moins, on s'en va".
Voisins ok mais Ex Concierge de Merde !

#250 Nuisance sonore - Le 29/07/2009 à 15:01:29, Nico37

Un de nos voisins fait des travaux pendant et au-delà des horaires de bruit autorisé et malgré les messages disant que je pourrais porter plainte et que la personne risque une forte amende selon la loi..., rien n'y fait.
Ça continue comme si de rien n'était ! Travaux sur travaux... Et je me demande même si ce n'est pas une boîte qui vient bosser chez lui aussi. Commençant très tôt le matin, je ne peux même pas me reposer en début d'après-midi ! Je crois que je ne vais pas tarder à déposer ma plainte au commissariat. Tant pis pour lui !
VOISIN DE MERDE

#223 Inclassable - Le 20/06/2009 à 18:31:14, Splitch

Ah ah ah ah ah ! Faire court ! Impossible avec mon histoire ! Lecteur, si tu n'as pas l'âme d'un lecteur, un vrai, passe ton chemin, ce méli mélo n'est pas pour toi. Si, en revanche, tu baves sur les meilleurs thrillers de Stephen King avec un soupçon de Maxime Chattam, accroche toi, ça va saigner...
Tout a commencé par un bel après midi de printemps. Je vous situe l'action : propriétaire d'un appartement sympathique au milieu de retraités non moins sympathiques, l'immeuble accueille également quelques jeunes étudiant(e)s en coloc ainsi qu'un couple cinquantenaire.
Repéré à mon arrivée par mon after shave frais et vivifiant, les anciens m'ont gentiment désigné "responsable de cage d'escalier". Aha ! C'est quoi ? Tout simplement jouer le référent quand il y a des petits soucis, afin de faire le lien avec le syndic. Génial, non ?
L'histoire débute donc par une belle journée de printemps. Le voisin du quatrième, un ami, sonne à ma porte (je suis au premier). Il me fait constater que, depuis quelques jours, un vélo est accroché à la balustrade extérieure du bâtiment, à l'entrée. C'est interdit par le règlement. Et ce vélo appartient à la petite-voisine-d'en-face-de-ce-voisin-qui-est-fâchée-avec-sa-coloc-et-accessoirement-avec-ce-voisin. Fort de mon nouveau titre, je décide de rendre visite à la donzelle pour lui expliquer qu'un règlement existe et qu'il serait bon qu'elle le respecte. Je frappe une fois, deux fois : du bruit à l'intérieur, de la musique même mais personne pour m'ouvrir...
Bon, je décide de placarder un petit mot sympa qu'en plus je distribue dans les boîtes aux lettres. Dans cette missive, je rappelle les règles d'usage du local à vélo.
Le lendemain, ma voisine d'en face, d'un certain âge, me propose de jeter un oeil sur le tableau d'affichage. Horrible stupeur ! A la place de mon gentil mot une feuille A4 a été punaisée sans délicatesse. Dessus, un indélicat a écrit "Bande de Cons".
Il ne fait aucun doute que la petite voisine, connue pour être rebelle, se rebiffe ! Ni une ni deux, je monte, je frappe, personne ne m'ouvre. Je laisse couler "il faut que jeunesse se passe !) et de toute façon le vélo a disparu. Mission accomplie après tout...
eux jours plus tard, mon gentil voisin du quatrième me fait constater que quelqu'un a taggué les murs de notre cage d'escalier : un vilain tag orne désormais un coffre dans lequel on enferme les transformateurs. Cette cage d'escalier qui vient d'être repeinte, snif !! La jeune fille, qui traîne avec des gars un peu louches, est pointée du doigt. Je frappe à nouveau, pas de réponse. J'appelle le syndic, on m'informe que, de toute façon elle s'en va à la fin de l'année scolaire. Bon, on va être patient...
3 jours plus tard, le vélo est revenu ! Sacrebleu, si ça n'est pas de la provoc' ça !! D'un air entendu, je retourne tenter ma chance devant la porte de la coupable. Elle n'ouvre pas. Je descends, je démonte sa selle et je laisse à la place un papier l'invitant à venir chercher sa selle chez moi : l'occasion de mettre les choses au point une bonne fois pour toute - surtout que les petits vieux, ils me mettent la pression là !!
Pas de nouvelle. Pourtant, le vélo n'est plus à sa place. Qu'importe, il faudra bien qu'elle vienne la chercher, sa selle. Je sors et je reviens tard dans la soirée. Un mot est placardé sur ma porte. En gros, il est dit que j'ai volé une selle et qu'une plainte a été déposée à la police du quartier !
Je n'ai pas le temps de m'occuper de ça, je pars tôt le lendemain. A mon retour dans l'après midi, ma voisine âgée m'informe que deux policiers sont venus frapper à ma porte... Et qu'il faut que je me présente au commissariat : on nage en plein délire !
J'y vais, non sans emmener avec moi les preuves de l'indélicatesse de la jeune fille, notamment le papier "Bande de Cons".
Au commissariat, on me rappelle mes droits et on m'informe que s'ils comprennent le fond du problème, la forme est punissable. C'est du vol. Mais ils ont quand même bien compris le fond du problème et ils convoquent la jeune fille que je rencontre pour la première fois. On s'explique, les policiers la sermonnent (c'est une lycéenne tout juste majeure !) et elle se défend d'être l'auteure du "Bande de Cons" et du tag...
Je lui rends sa selle et jure de ne plus m'occuper de ce genre de trucs.
En revenant à la maison, un truc me chiffonne : au dos du mot "Bande de Cons", il y a comme une référence en pointillée... Je m'amuse à la déchiffrer et... je découvre en fait le nom et les initiales du prénom du voisin cinquantenaire ! Le papier est carrément signé et provient d'un brouillon sans doute personnalisé !
J'en parle à ma voisine qui est là depuis longtemps et elle m'informe qu'en effet, la femme de ce voisin a fait plusieurs séjours en HP et qu'il y a de vieilles histoires de voisinage depuis trèèèèèès longtemps. Et moi, en 2 ans, je n'ai rien vu...
J'ai dû m'excuser auprès de la jeune fille et informer le voisinage qu'elle n'y était pour rien. Tout cela a déclenché une mini guerre atomique en ravivant de vieilles rancoeurs qui ont impliquées à nouveau la police... Mais ça, c'est une autre histoire, et ça n'est pas la mienne...