Les pires voisins...


#232 Activité Nocturne - Le 06/07/2009 à 13:35:42, Shen

Je suis musicien, et n'est jamais eu de problème de voisinage, car je ne joue jamais après 10h du soir et jamais avant 10h du matin. Mais mon voisin ne supporte rien... (même pas sa femme) et tape dans les murs au moindre bruit.
Le must : il m'a réveillé en pleine nuit à une heure du matin en gueulant :
"C'EST PAS BIENTÔT FINI ???".
Personnellement je sais pas car les bruits venaient de dehors.
Voisins-de-merde pour ceux qui ne respectent pas leurs voisins et le calme de chacun, mais voisins de merde pour l'intolérance de certains...

#223 Inclassable - Le 20/06/2009 à 18:31:14, Splitch

Ah ah ah ah ah ! Faire court ! Impossible avec mon histoire ! Lecteur, si tu n'as pas l'âme d'un lecteur, un vrai, passe ton chemin, ce méli mélo n'est pas pour toi. Si, en revanche, tu baves sur les meilleurs thrillers de Stephen King avec un soupçon de Maxime Chattam, accroche toi, ça va saigner...
Tout a commencé par un bel après midi de printemps. Je vous situe l'action : propriétaire d'un appartement sympathique au milieu de retraités non moins sympathiques, l'immeuble accueille également quelques jeunes étudiant(e)s en coloc ainsi qu'un couple cinquantenaire.
Repéré à mon arrivée par mon after shave frais et vivifiant, les anciens m'ont gentiment désigné "responsable de cage d'escalier". Aha ! C'est quoi ? Tout simplement jouer le référent quand il y a des petits soucis, afin de faire le lien avec le syndic. Génial, non ?
L'histoire débute donc par une belle journée de printemps. Le voisin du quatrième, un ami, sonne à ma porte (je suis au premier). Il me fait constater que, depuis quelques jours, un vélo est accroché à la balustrade extérieure du bâtiment, à l'entrée. C'est interdit par le règlement. Et ce vélo appartient à la petite-voisine-d'en-face-de-ce-voisin-qui-est-fâchée-avec-sa-coloc-et-accessoirement-avec-ce-voisin. Fort de mon nouveau titre, je décide de rendre visite à la donzelle pour lui expliquer qu'un règlement existe et qu'il serait bon qu'elle le respecte. Je frappe une fois, deux fois : du bruit à l'intérieur, de la musique même mais personne pour m'ouvrir...
Bon, je décide de placarder un petit mot sympa qu'en plus je distribue dans les boîtes aux lettres. Dans cette missive, je rappelle les règles d'usage du local à vélo.
Le lendemain, ma voisine d'en face, d'un certain âge, me propose de jeter un oeil sur le tableau d'affichage. Horrible stupeur ! A la place de mon gentil mot une feuille A4 a été punaisée sans délicatesse. Dessus, un indélicat a écrit "Bande de Cons".
Il ne fait aucun doute que la petite voisine, connue pour être rebelle, se rebiffe ! Ni une ni deux, je monte, je frappe, personne ne m'ouvre. Je laisse couler "il faut que jeunesse se passe !) et de toute façon le vélo a disparu. Mission accomplie après tout...
eux jours plus tard, mon gentil voisin du quatrième me fait constater que quelqu'un a taggué les murs de notre cage d'escalier : un vilain tag orne désormais un coffre dans lequel on enferme les transformateurs. Cette cage d'escalier qui vient d'être repeinte, snif !! La jeune fille, qui traîne avec des gars un peu louches, est pointée du doigt. Je frappe à nouveau, pas de réponse. J'appelle le syndic, on m'informe que, de toute façon elle s'en va à la fin de l'année scolaire. Bon, on va être patient...
3 jours plus tard, le vélo est revenu ! Sacrebleu, si ça n'est pas de la provoc' ça !! D'un air entendu, je retourne tenter ma chance devant la porte de la coupable. Elle n'ouvre pas. Je descends, je démonte sa selle et je laisse à la place un papier l'invitant à venir chercher sa selle chez moi : l'occasion de mettre les choses au point une bonne fois pour toute - surtout que les petits vieux, ils me mettent la pression là !!
Pas de nouvelle. Pourtant, le vélo n'est plus à sa place. Qu'importe, il faudra bien qu'elle vienne la chercher, sa selle. Je sors et je reviens tard dans la soirée. Un mot est placardé sur ma porte. En gros, il est dit que j'ai volé une selle et qu'une plainte a été déposée à la police du quartier !
Je n'ai pas le temps de m'occuper de ça, je pars tôt le lendemain. A mon retour dans l'après midi, ma voisine âgée m'informe que deux policiers sont venus frapper à ma porte... Et qu'il faut que je me présente au commissariat : on nage en plein délire !
J'y vais, non sans emmener avec moi les preuves de l'indélicatesse de la jeune fille, notamment le papier "Bande de Cons".
Au commissariat, on me rappelle mes droits et on m'informe que s'ils comprennent le fond du problème, la forme est punissable. C'est du vol. Mais ils ont quand même bien compris le fond du problème et ils convoquent la jeune fille que je rencontre pour la première fois. On s'explique, les policiers la sermonnent (c'est une lycéenne tout juste majeure !) et elle se défend d'être l'auteure du "Bande de Cons" et du tag...
Je lui rends sa selle et jure de ne plus m'occuper de ce genre de trucs.
En revenant à la maison, un truc me chiffonne : au dos du mot "Bande de Cons", il y a comme une référence en pointillée... Je m'amuse à la déchiffrer et... je découvre en fait le nom et les initiales du prénom du voisin cinquantenaire ! Le papier est carrément signé et provient d'un brouillon sans doute personnalisé !
J'en parle à ma voisine qui est là depuis longtemps et elle m'informe qu'en effet, la femme de ce voisin a fait plusieurs séjours en HP et qu'il y a de vieilles histoires de voisinage depuis trèèèèèès longtemps. Et moi, en 2 ans, je n'ai rien vu...
J'ai dû m'excuser auprès de la jeune fille et informer le voisinage qu'elle n'y était pour rien. Tout cela a déclenché une mini guerre atomique en ravivant de vieilles rancoeurs qui ont impliquées à nouveau la police... Mais ça, c'est une autre histoire, et ça n'est pas la mienne...

#160 Voisins envahissants - Le 09/02/2009 à 17:19:54, scotlandyard

Je vis dans un petit appartement de deux pièces au septième et dernier étage d'un vieil immeuble d'un quartier tranquille, dans le Nord-Vaudois, en Suisse. Trois appartements donnent sur le palier et celui de gauche est occupé par un gentil monsieur de 40 ans, pas vraiment futé mais très préoccupé par tout ce qui touche au sexe et à la vie privée des gens en général.
Eboueur pour le compte de la commune, il m'explique toujours le contenu des poubelles des voisins par le menu, indiquant le nombre de préservatifs qu'il trouve et trouvant ça et là quelques brouillons de courrier. Un jour, il s'invite chez moi sous prétexte qu'il a trouvé une bouteille vide de whisky dans mes poubelles. Le verre étant proscris des poubelles ménagères et pour éviter une dénonciation, j'ai du lui permettre de vider sous mes yeux une de mes bouteilles de Single Malt ramenée d'Ecosse, en guise de "compensation".
Le balcon de son salon est situé à côté de la fenêtre de ma chambre. Lorsque ma copine vient passer la nuit chez moi, il y a toujours un moment ou il soulève "discrètement" une des lamelles du store fermé pour vérifier notre présence ou non dans la pièce. Depuis, j'ai du déménager ma chambre au salon et inversément pour ne plus être importuné par cet indélicat personnage.
Jusqu'il y a peu, il connaissait toujours le contenu de ma boite aux lettres, s'étonnait d'y trouver des factures qui selon lui n'avait pas lieu d'être et trouvait bizarre une correspondance soutenue avec une personne habitant au Canada.
Lorsque je rentrais chez moi, j'entendais systématiquement des pas de courses dans son appartement, c'est certainement lui qui se précipitais pour venir observer ce que je faisais au moyen de l'oeilleton placé sur sa porte.
De par sa taille et la puissance de ses bras, je n'avais jamais osé dénoncer à la police ses agissements, mais tout a changé voici deux ans, lorsque il a été cambriolé par deux fois en l'espace de 2 mois.
La totalité de ses valeurs ont été emportées et c'est naturellement vers moi qu'il avait porté ses soupçons, surtout que je vivais une période de chomage à cette époque. Logiquement, la police m'a très vite convoqué pour que je fournisse quelques explications sur mes occupations des nuits précédent les cambriolages.
Après les réponses aux quelques questions sur mon emploi du temps, et exaspéré par mon voisin, j'ai profité de ma présence au poste pour porter plainte contre lui.
Si sa plainte pour cambriolage a été classée sans suite, la mienne par contre a été jugée et il a été condamné à me rembourser la bouteille de wiskhy et a payer l'installation d'une cloison de séparation opaque entre son balcon et ma fenêtre.
Depuis, il ne fouille plus ma boite aux lettres et ne tente plus de m'espionner. Par contre, curieusement, je trouve régulièrement le rétroviseur de ma voiture démonté et des déchets obstruer l'accès à ma cave.

#54 Nuisance sonore - Le 29/10/2008 à 10:20:18, babsmaddy

Nos voisins du dessous ont 5 bambins. 5 garçons, elle continue jusqu'à ce qu'elle ait une fille... Malheureusement, ils ne gèrent pas leurs gamins et hurlent toute la journée. Quand ce sont pas les parents, ce sont les gamins qui tapent dans les tuyaux, se battent en pleine nuit, hurlent à la mort. Dans un immeuble années 70 avec une isolation inexistante, c'est comme s'ils étaient chez nous...
Nous venons d'emménager et redéménageons direct (frais d'agence inclus sur Paris, MERCI) Apparemment, ça fait plus de 10 ans que ça dure et qu'ils nuisent à tout leur voisinage. Mais ils sont proprios, alors on peut rien faire! Donc les gens partent.
Et nous, on attend avec impatience notre déménagement...

#384 Nuisance sonore - Le 26/06/2010 à 15:33:56, Bou

Depuis qu'elle a emménagé c'est de pire en pire avec ma voisine du dessous, plus ça va et plus elle hurle. Mon bâtiment date des années 30, l'isolation est quasi inexistante et elle passe son temps à hurler sur ses deux enfants.
Ce matin j'ai été réveillée à 8h par ses cris, je descends, frappe à la porte puis lui explique la situation :
- Moi aussi j'entends ce que vous faites il n'y a pas d'isolation
- Certes mais je ne passe pas mon temps à hurler
- Vous n'avez pas d'enfants
- Non, parfois j'en garde mais je ne leur hurle pas dessus
- J'ai le droit de crier sur mes enfants
Le soir je l'entends aussi bien que ma télé, je peux presque dire quand elle rentre chez elle, je sais quand elle mange ("A TABLE"), quand ses enfants vont se brosser les dents, j'entends tout très distinctement car elle ne parle jamais mais hurle, et maintenant je n'ai même plus besoin d'un réveil...
VOISINE DE MERDE

#233 Inclassable - Le 07/07/2009 à 12:43:57, ally94

J'habite un chouette appartement récent (pour la construction), j'ai deux filles super mignonnes, polies, qui jouent dans leur chambre, se déchaussent en arrivant, ne crient pas dans l'appartement, se couchent à 20h30 (Je travaille et mon mari aussi donc appartement vide toute la journée !), patins sous tous les meubles, chaises... Bref, j'ai l'impression de faire super attention à tout pour respecter mes voisins et pourtant ces vieux cons de voisins passent leur temps à taper au plafond, à nous agresser, à nous insulter parce que les filles feraient trop de bruit !
Je suis, selon eux, une mauvaise mère et suis invitée à aller vivre en cité !
PS : Ils ont mis des procès à tout-va sur la co-propriété, ne paient pas leur charge et se sont construit une terrasse sur les parties communes) VOISINS DE MERDE !

Voisins envahissants - Le 30/04/2009 à 14:36:32, meemoza #185

Notre chère voisine passe son temps dans notre jardin, il faut qu'elle vienne vérifier si tout va bien avec les poules et bien sûr si les fleurs et légumes poussent correctement.
Et comme nous ne sommes pas du genre a tout fermer a clé on ne serait pas étonné d'apprendre qu'elle visite aussi la maison !
Un soir où nous nous faisions un petit apéro romantique dans un coin bien discret de la pelouse, il a fallut qu'elle se tape l'incruste et j'en passe et des meilleures.
On n'en peut plus de cette vieille fouine !

#504 Inclassable - Le 03/04/2011 à 13:31:18, Cocotte16

Ma voisine se plaint car lorsque je commande de la nourriture, le livreur sonne chez elle. Je comprends la gène occasionnée du coup j'ai mis un mot dans le hall et je fais attention quand je commande.

Mais hier soir, en rentrant d'une journée agréable, ma voisine m'interpelle dans le hall et m'insulte, je riposte immédiatement, je donne mes arguments, et son mari - sorti de nul part - me fout une gifle, presque un point dans la figure.
Devant ses enfants, sa femme et la gardienne.
Je n'ai jamais vu cet homme de ma vie auparavant.
J'ai porté plainte, et je vais tout faire pour qu'ils soient expulsés ces fous !
Pire voisins ! ou bien VOISINS DE MERDE !

#24 Propreté / Odeur - Le 14/10/2008 à 12:22:29, cllem

Mes chers et tendres nouveaux voisins qui habitent deux étages au dessus de moi s'amusent à prendre ma cour (privative c'est mieux) pour leur poubelle, pas seulement pour leurs mégots de cigarette, mais aussi vieux tickets de bus et récemment un morceau de PQ plein d'un substance douteuse... Je leur ai donc laissé un gentil mot leur demandant de venir nettoyer ce qu'ils n'ont bien évidemment pas fait. Leur nouveau jeu est maintenant de descendre l'escalier à pied joint (la nuit de préférence!) et de claquer la porte d'entrée qui se situe juste à côté de ma chambre... Bref que du bonheur!

#225 Voisins envahissants - Le 27/06/2009 à 10:18:58, pkj

Histoire un peu longue, mais qui a besoin de certaines précisions. Pour les plus courageux, mes mésaventures :
Il y a quelques années, avec mon chéri, on trouve un appartement charmant dans un petit bled très calme. Cool, on signe le bail, les propriétaires ayant l'air sympa. Quelques jours après notre emménagement, j'avais l'impression de devenir folle : en rentrant du boulot après une belle journée d'été, je retrouve fenêtres et volets ouverts (sachant que nous sommes au 1er étage d'une ancienne ferme rénovée), ou encore le linge que j'avais laissé sur le sol de la salle de bain avait disparu...
Un fantôme fée du logis, ça parait bien mais c'est tout de même super flippant au quotidien.
Hey oui, cet appartement me fait peur ! Du coup, on y reste pas longtemps : au bout de 3 mois on déménage. L'appartement est vide 15 jours avant départ et remise des clés. Pour savoir si je suis vraiment folle, ma gentille belle maman prend mon trousseau de clefs que je ne peux plus voir en peinture et dit qu'elle va élucider le mystère. Donc après un grand ménage, elle sème dans tout le couloir de la porte d'entrée de la farine sur la moquette.
Le jour de l'état des lieux arrive. La propriétaire n'a pas beaucoup de chemin à faire puisqu'elle habite au rez-de-chaussée. Et la stupeur, plus de farine dans le couloir !
Et cette vieille peau qui se permet de sortir en ouvrant la porte : "Heureusement que j'étais là sinon vous auriez rendu l'appartement
dans un état !"
Voisins de Merde !!!