Les pires voisins...


#385 Nuisance sonore - Le 01/07/2010 à 09:46:46, zigcocotte

Ma voisine (une dame plus très fraîche) a décidé de sonner à mon interphone ou à ma porte dès qu'elle n'arrivait pas à dormir (de préférence quand moi je dors !) parce qu'elle en a marre des "boum boum" (musique ?!?) qu'elle entend dans sa tête provenant de mon appartement...
A 2h du matin, j'en doute !

#310 Inclassable - Le 13/12/2009 à 15:15:10, Zia

1er investissement il y a 5 ans, au-dessus, papy mamy qui passent l'aspirateur à 7h du matin semaine et week-end, repeignent leur balcon en éclaboussant le notre, écoutent en boucle et à fond leur musique favorite, cendre de cigarette de leur fils sur notre fenêtre de cuisine, chaussons à talonnette qui claquent, volets et fenêtre qu'ils ouvrent, ferment, 12 fois par jour...
Nous : tolérants.
Aujourd'hui notre fils de 3 ans teste ses parents de temps en temps et fait la colère.
Eux : viennent nous dire qu'il faut l'emmener chez le psy car il n'est pas normal et mal élevé, et si cela continue, papy a gardé des armes de ses années à la guerre d'Algérie, et un jour il va descendre. Soyez bon on vous le rendra...

#432 Nuisance sonore - Le 02/10/2010 à 04:34:56, pintade

J'ai un musicien professionnel, joueur de tambour comme voisin...
La sono à fond, le tambour qui raisonne toutes les après-midis et il braille ses chansons.
Il part du principe qu'à part moi, son autre voisin est absent en journée. Moi, je travaille à domicile donc je dois supporter ces vocalises et son tam tam...
Pour lui, je n'ai pas à déranger sa créativité... mais moi, il dérange mon boulot au quotidien !!!
Voisin de merdeeeeeeee !

#504 Inclassable - Le 03/04/2011 à 13:31:18, Cocotte16

Ma voisine se plaint car lorsque je commande de la nourriture, le livreur sonne chez elle. Je comprends la gène occasionnée du coup j'ai mis un mot dans le hall et je fais attention quand je commande.

Mais hier soir, en rentrant d'une journée agréable, ma voisine m'interpelle dans le hall et m'insulte, je riposte immédiatement, je donne mes arguments, et son mari - sorti de nul part - me fout une gifle, presque un point dans la figure.
Devant ses enfants, sa femme et la gardienne.
Je n'ai jamais vu cet homme de ma vie auparavant.
J'ai porté plainte, et je vais tout faire pour qu'ils soient expulsés ces fous !
Pire voisins ! ou bien VOISINS DE MERDE !

#389 Inclassable - Le 07/07/2010 à 20:42:35, pierrot63

Voilà 15 ans que ma tante habite dans un petit immeuble de 4 étages. Elle est logée au rez-de-chaussé, dans un quartier sans problème avec une mixité sociale. Je vais souvent dormir chez elle dans la semaine en espérant dormir un peu plus.
Cependant, il y a 2 mois, les voisins deux étages au-dessus ont déménagé et la nouvelle résidente est une célibataire avec deux enfants à charge.
Pas trop de problèmes au début mais elle s'est trouvé un nouveau petit ami depuis :
- Rap à fond jusqu'à 3 ou 4h du matin (sachant que je me lève a 7H du matin)
- Des objets de toutes sortes dans son jardin : l'explication est que les enfants jettent les jouets par la fenêtre sauf que les paquets de clopes je n'y crois pas trop...
- Des engueulades d'où j'ai appris que son petit ami sortait de prison pour trafic de stupéfiant et qu'il comptait sur elle pour ne pas ressombrer...
- Enfin des insultes depuis que les voisins ont fait une pétition
Sachant que ma tante habite 2 étages en dessous et qu'ils m'empêchent de dormir avec des bouchons sur les oreilles, je n'imagine pas les voisins juste en dessous d'eux !
Je veux bien être tolérant mais quand même il y a des limites !

#408 Inclassable - Le 05/08/2010 à 15:37:49, soan71

Je vis dans un petit immeuble de 4 appartements, tous ont le même propriétaire. J'ai un voisin qui, à mon avis, a des troubles obsessionnels compulsifs. Il nettoie les escaliers en slip (beurk), prend le hall et les parties communes pour une partie de son appartement (tableaux pourris, fleurs en plastiques...).
Mais aussi : des bombes désodorisantes qui puent dans les escaliers, collage d'étiquettes et autres autocollants sur ma boite aux lettres (là, ça commence à m'énerver) sans compter que depuis quelques temps ma boite aux lettres ne ferme plus.
Je mets des pièges et laisse une enveloppe dans un certain sens pour voir et hop le soir en rentrant elle n'est plus dans le même sens ! Mais je n'ai pas de preuve qu'il s'agit de la même personne.
Lorsque je mets un mot sur ma boite pour expliquer que je suis la seule à pouvoir y coller des choses et qu'en l'occurrence, je n'en ai pas envie, le mot a des lettres en plus et les mots sont transformés (je ne fais pas de dessins).
Sa dernière lubie : fermer la porte de l'immeuble à clé systématiquement peu importe l'heure ! Ma grand mère qui n'a pas de portable n'a pas pu entrer alors qu'elle avait besoin d'un service, plus pénible, un peintre qui devait faire des travaux chez moi n'a pas pu entrer et j'avais demandé un contrôle par un agent EDF et bien évidemment, il n'a pas pu entrer !
Sans compter qu'en cas d'incendie, la porte sera fermée à clé donc ne pas paniquer, prendre un chat sous le bras et surtout surtout ne pas oublier ses clés !
Pour finir, il met la chaine à fond avec les boums boums qui résonnent (mauvaise isolation). Je n'en peux plus, j'ai essayé de lui parler, rien à faire, le propriétaire s'en fout ! Un conseil ?

#396 Inclassable - Le 22/07/2010 à 15:35:04, osakimarie

Alors voilà, ça fait bientôt 5 ans que je vis dans la même ville pour mes études.
J'ai d'abord habité le premier appartement du rez-de-chaussée d'une maison séparée en 5 appartements. Là, j'ai vécu pas mal de désagréments vis-à-vis des voisins de l'immeuble, car j'avais la position de "concierge" et une belle vue sur la rue qui va de la gare à la fac... je vous laisse imaginer les détails.
Ayant entre temps adopté un chien, j'ai déménagé à l'appartement juste à côté du mien, toujours au rez-de-chaussée.
Plus grand, avec un jardin, l'idéal ! Sauf que je n'aurais jamais imaginé l'enfer que je vis maintenant.
L'appartement est au fond du couloir commun de l'immeuble, assez petit, et donne sur un jardin retiré à l'arrière. Ce jardin est séparé des voisins par du grillage... les voisins sont donc mitoyens des deux côtés.
Après avoir résolu un souci : réparation du grillage pour sortir mon chien en sécurité, j'ai vite compris que mes voisins seraient envahissants !
Dès que je sors dans le jardin, la voisine de gauche vient me tenir le crachoir pendant des heures...
Les voisins de droite, eux, me surveillent.
Depuis cet emménagement, je vis en couple, toujours au même endroit... et entre temps j'ai eu deux autres chiens.
Sauf que vivre en couple homosexuel ET avoir trois chiens quand on est étudiante, je pense que ça ne doit pas plaire à mes voisins...
Un monsieur âgé à gauche a voulu monter le quartier contre moi pour le soit disant "boucan" des chiens, deux semaines après l'arrivée de ma compagne...
Le compagnon de ma voisine de gauche jette ses lames de rasoir usagées dans ma pelouse...
Le couple de droite me fait vivre l'enfer en me surveillant, en me réprimandant pour le moindre trou au milieu de ma pelouse, ou au bord de leur grillage... ces derniers n'étant pas causés par mes chiens mais par les enfants qu'ils gardent par dizaines !
Le bruit est aussi un vrai problème, imaginez donc plus de dix enfants dans un bout de jardin de même pas 40m², à toute heure de la journée dès qu'il y a un rayon de soleil... impossible de sortir les chiens quand les enfants sont dehors, de recevoir des amis l'été sans être regardés sous tous les angles...
Nouveauté du mari de la "nounou", il regarde comment je ramasse les déjections de mes chiens... est-ce assez bien fait à son goût ?
Les horaires de nuit de ma compagne ne lui permettent pas de dormir à des horaires habituels, sauf qu'avec le vacarme ambiant elle ne peut pratiquement pas dormir de la journée !
Pour ne pas être surveillée par les fenêtres je vis presque constamment les volets fermés... enfermée, avec mes trois chiens qui gênent les marmots hurlant toute la journée, pleurant, etc...
Dernière en date : dans ce quartier pas terrible, bruyant, avec un voisin du dessus qui lui aussi s'y met avec la musique à fond, et celui du bas qui reçoit des amis que l'on retrouve bourrés dans le couloir, les voisins du dessus de mes voisins de gauche (vous suivez ?) eux, se battent comme des chiffonniers alors qu'ils viennent d'arriver ! Résultat : police, pompiers...
Enfin, un point positif : je récupère les pinces à linge de la voisine, merci les enfants, ça me fait une belle économie !
Voisins de merde !!!

#398 Nuisance sonore - Le 26/07/2010 à 11:02:01, Ezaechiel

Nos voisins du dessus semblent ne pas savoir ce qu'est de vivre en communauté. Entre les douches (4 d'affilées) prises à partir de 23h30 (ben oui vu que c'est l'heure à laquelle ils se lèvent), le fait de viser le centre des toilettes pour faire 20 fois plus de bruit en urinant, la musique Zouk Love à fond à partir de 2h du matin, les rires de pintade, les cours de danse avec ses potes la nuit, la Wii Fit en pleine nuit également, ses potes qui gueulent et qui fument du cannabis à la fenêtre histoire que ça sente chez nous également...
Là, je n'en peux plus, les flics ne se déplacent même plus, les voisins ont fait une pétition contre elle, le proprio essaie de l'expulser car elle n'a jamais payé son loyer, mais que fait la justice contre ces gens !

#258 Nuisance sonore - Le 08/08/2009 à 18:21:25, martin

Mes voisins du dessus ont 4 enfants et vivent dans un faux T4. Elle ne bosse pas, d'ailleurs je ne l'ai jamais vu dehors en 1 an. Sa passion : le ménage, à toute heure à tout instant et je défi quiconque de trouver un acarien chez elle. Chez eux tout le monde marche pied nus les talons en avant.
Les enfants retournent la baraque à longueur de journée. Je vous présente mes dernières "mesures acoustiques" : en 5 minutes : 48 bruit de pas, 2 chocs violents au plafond, 2 portes claquées, 29 bruits sourds non identifiés, 8 bruits aigus non identifiés et les bruits d'enfants. Ces cycles de 5 minutes se reproduisent plusieurs dizaines de fois par jour...
A l'instant ou je vous écris, cela fait 30 minutes sans interruption que ça dure ! Nous sommes allés les voir des dizaines de fois : ils s'en tapent... Nous en sommes rendus à nous faire régulièrement héberger par des amis tous les week-ends, dans l'attente de déménager ...

#480 Nuisance sonore - Le 27/12/2010 à 15:18:13, Iphis

En résidence étudiante, je me suis retrouvée pendant un mois avec un voisin particulièrement gratiné.
Le garçon recevait en permanence des amis (genre armoire à glace, à côté de qui on baisse les yeux et on passe son chemin)
Musique ou TV à fond tous les soirs jusqu'à 2-3h du matin, cris d'animaux, meubles qu'on déplace sans cesse... Même avec des boules Quiès j'entendais encore.
Avec ses amis il fumait régulièrement à la fenêtre du couloir (donc devant sa porte et... devant la mienne !), et ce n'était pas du tabac qu'il fumait.
C'est joyeux de ne pas oser sortir de chez soi pour aller aux toilettes (sur le palier) !
Une fois il y avait le contenu d'une bouteille de bière répandu sur le sol du couloir.
Sans oublier les dégradations diverses et variées : le téléphone du couloir arraché, les toilettes communes bouchées (avec du papier toilette, des pots de yaourts, etc...), les douches communes qu'il laissait couler, ce qui finissait par inonder les chambres voisines...
Pour se venger de ceux qui se sont plains il a coupé l'électricité dans tout le couloir (les disjoncteurs étant à l'extérieur des chambres). Sympa de revenir de week-end avec le contenu du frigo à jeter !
Le pire ? Sa mère habitait à 20 minutes de là mais refusait de le reprendre chez elle...
Il était régulièrement convoqué, en vain, par le gérant de la résidence. Nous avons été plusieurs à porter plainte à la gendarmerie, en vain aussi, à Paris les flics ont autre chose à faire, et puis de toute manière c'est toujours le bazar dans les résidences étudiantes...
Impossible de l'expulser à cause de la trêve hivernale.
La seule solution trouvée par la direction de la résidence était de le forcer à changer de chambre régulièrement, histoire de lui casser les pieds et pour que ça ne soit pas toujours les mêmes qui trinquent !
J'ai été soulagée quand on m'a annoncé qu'il allait changer d'étage, tout en plaignant ceux qui allaient devoir le supporter !