Les pires voisins...


#210 Commérages - Le 12/06/2009 à 08:21:07, Artist88

J'habite à la campagne, les Vosges profondes (c'est rien de le dire vu le niveau intellectuel et de tolérance !...) dans un village de 1300 habitants.
Grâce à mes charmants voisins, tout le monde est persuadé que je suis (ce n'est pas le cas) une abominable "gouine", "une pute" et une "sale gonne" (gonne en patois vosgien veut dire : putain, pute, salope, au propre comme au figuré) et que même je suis susceptible de m'en prendre aux enfants.
De fait, je me fais injurier sans arrêt. Charmante communauté, ouverte, gracieuse, accueillante.
Où il ne fait pas bon être une femme seule, la quarantaine bien entamée, et handicapée.

#436 Voisins envahissants - Le 12/10/2010 à 23:13:42, Emiya

Bonjour à tous et à toutes,
J'adore ce site... sérieusement, après avoir lu les 32 pages, j'ai eu envie de mettre ma petite histoire aussi, histoire que voici :
Voilà deux ans que je suis dans mon logement, mon premier d'ailleurs ! C'est un véritable plaisir que d'avoir son indépendance, et d'être loin du joug tyrannique familial (j'en fais un peu trop là, je sais ^^).
En arrivant, en mars 2009, des voisins occupaient le logement à coté du mien, à la base, cela doit être une grosse maison bourgeoise, divisée en plusieurs logements, ça va des appartements à la maison individuelle, bref, bien pensé quand même.
Mon logement se trouve être accolé à celui de droite, il y a une cour commune, et j'occupe le petit studio situé à l'étage, au dessus du garage.
Bref, tout ce passe bien, mes voisins sont charmants, sociables, jeunes et calmes, juste leur chien mais bon, dans une cour fermée la pauvre bête... je ne fais pas de détails mais c'était un vrai champ de mines :)
Tout se passe bien donc, jusqu'au jour où, quatre mois plus tard, ma voisine m'annonce qu'ils vont déménager, car ayant trouver une maison (pas chère, plus grande, bref, le pied pour eux), ils doivent partir, ce qui m'attriste un peu mais bon, c'est la vie :)
Après leur départ, la vie a été plus que tranquille, mis à part le voisinage un peu plus loin, mais ça, c'est une autre histoire...
Pendant plus d'un an, j'ai été "Seul maitre à bord après Dieu", je m'occupais du mini jardinet, fais une terrasse avec des vieilles briques qui trainaient par là, et d'ailleurs, mon proprio était content que je m'en serve à bon escient.
Jusqu'à ce qu'arrive ce fichu jour d'août, ou suite à un soucis avec le plancher de ma cuisine, qui menaçait de s'effondrer, j'appelle mon propriétaire, pour lui dire si il y avait quelque chose à faire, et que bien sûr j'allais l'aider (mon proprio est très sympa en passant).
Réparation effectuée, c'est pas du luxe, mais au moins ça tiens, et c'est le principal.
Juste avant de partir, je fais un peut la grimace : il m'annonce que des voisins vont emménager le 1er septembre.
Je me dis que bon, la tranquillité est finie, mais ça peut être cool de ravoir des voisins. Je vais vite déchanter...
1er septembre au matin, 6h, coup de sonnette en bas.
Mon propriétaire, cernes sous les yeux, visiblement pas fraichement réveiller me sors du lit, dans le même état (je suis légèrement insomniaque depuis un accident de voiture depuis 3 ans). Il demande si je peux l'aider à descendre les meubles de la nouvelle voisine qui sont dans le camion qu'elle à louer.
Je dis ok, m' habille en catastrophe et vais l'aider.
Déjà, premier contact avec la voisine, à peine un bonjour, mais au moins un sourire, je met ça sur la fatigue de la route, 6h de route qu'elle a fait pour venir, bref, j'aide le proprio avec les meubles, une horreur... du chêne massif, et bouger ce genre de meubles à deux, le proprio de 65 ans, et moi avec mon dos en bouillie (depuis mon accident aussi), bonjour... et personne d'autre pour aider, enfin... on y arrive et c'est l'essentiel.
La voisine nous remercie à peine, elle pense plus à repartir dans son ancien logement pour prendre le reste de ses affaires, ok... je calcule rapidement dans ma tête, 6h de route aller, charger, soit au moins 2h, revenir, encore 6h, les joies d'un déménagement, mais moi le lendemain, désolé, mais j'ai autre chose à faire :)
Une semaine passe, sans que je ne la revois. Puis un jour, coup de sonnette en bas, le fils de la voisine (que je n'avais jamais vu) qui me demande si je m'y connais en voiture, m'y connaissant un peu je répond que oui, enfin, tout dépend du soucis.
Le voiture étant une vieille BX, je m'attend un peu au pire, mais petit soucis d'hydraulique, c'est vite réparé. Là, je suis plus que remercié, et faisant des travaux sur ma terrasse, je fais part de mon ennui à la voisine quand à accéder à une partie impraticable du toit que je suis en train de monter sur cette dernière. Elle me répond qu'elle à une échelle, et que je peux m'en servir quand je veux, merci m'dame, c'est cool !
J'aurais jamais du accepté en fait, car tel le cadeau empoisonné, depuis le jour où j'ai réparé leur voiture, c'est l'enfer... ne travaillant pas actuellement, je reste à la maison, passant mon temps à bricoler sur ma terrasse (sans faire de bruit, les plus gros travaux sont fini, et je respecte les horaires préfectoraux), ou à m'occuper de mes plantes que j'ai mis dessus, mais là... j'avoue que je ne sors plus depuis une bonne semaine.
La voisine à pris l'habitude d'envoyer son larbin, à savoir son fils (de 15 ans, dé-scolarisé), pour venir me demander un tas de trucs, genre du produit vaisselle, de l'argent, des clopes, au début j'ai dis oui, pour dépanner, on est souvent content d'avoir quelqu'un, mais ça devenait de plus en plus fréquent, à savoir, parfois plusieurs fois par jour.
Jusqu'au jour où la goutte d'eau a fait déborder le vase, il y a quelques jours, le fils monte et frappe à la porte, en me demandant si je pouvais lui prêter ma livebox (à savoir, ma connexion internet) pour que sa mère parle à un ami sur msn.
Niet catégorique de ma part, on ne touche pas à mon internet !
Surtout que à savoir, quelques jours avant le fils m'avait fait part que sa mère avait "décidé" de faire passer un câble au travers de mon appartement, pour se raccorder à ma livebox (imaginer ma tête...).
Ils sont sympas les voisins, mais là, ça devient la limite du harcèlement, et je dis pas tout, car le reste, c'est trop gros...
Bref, pour résumer, Voisins de merde et envahissants, très envahissants (trop ?) !
PS: c'est de ma faute aussi, j'aurais du faire l'ours dès le départ...
Re PS : je suis sans travail en ce moment, mais ça ne m'empêche pas de ne faire chier personne et de garder le "rythme" du travail (surtout les horaires), pas de fêtes, pas de musique à tue tête, seules visites, ma grand-mère de temps en temps, ma mère (pareil), et quelques rares amis.

#364 Nuisance sonore - Le 24/04/2010 à 16:56:05, kalou 06

Depuis 8 mois, mes voisins du dessus font le plus de bruit possible de mon lever à mon coucher.
En plus, ils sont en cheville avec leurs voisins du 5ème, et des voisins du 4ème.
Quand je vais taper à leur porte, ils n'ouvrent pas. J'ai vu 2 fois la police, ils ne peuvent rien faire. Je suis devenu le jouet de leurs enfants, qui toute la journée sont au-dessus de ma tête à faire du bruit.
Quand j'explique à ma société d'HLM la situation ils me font croire qu'ils s'occupent de mon cas, mais ils sont trop contents d'avoir loué cet appartement de merde. Il faut vraiment avoir les nerfs solides, j'ai juste à la fermer sinon ils font encore plus de boucan. Je ne sais plus quoi faire !

Inclassable - Le 14/10/2008 à 18:38:43, Jude #28

J'habite dans une petite impasse tranquille, enfin pas tant que ça. Mon voisin, le vieux mec d'en face a tout dabord commencé à empoisonner mon chien puis a pris une jeune fille au paire polonaise (venue chez nous pour l'année) pour une clandestine. L'année suivante, on accueillait un jeune pour qu'il fasse ses études à Lyon. Ce même voisin a "juste" appelé les flics (5 sont venus avec flashball) soit disant pour un cambrioleur dans notre jardin. Cambrioleur qui ramasse les feuilles mortes, regarde les infos en pantoufle et évidemment ouvre aux policiers. L'histoire, ne s'arrête pas là, un autre voisin construit une piscine, le bonhomme a scié la pallissade de cet autre voisin pour mater sa femme dans la piscine. Et ouai y'a du niveau par ici... VoisinsDM

#424 Inclassable - Le 27/08/2010 à 22:42:30, ralbol

On prend les mêmes et on recommence. Tous les jours on a le droit à notre lot d'insultes.
Dès que l'on marche plus de 5 minutes, pieds nus ou doucement, il hurle.
Dès que l'on parle plus de 5 minutes à voix basse, il hurle.
Bref, très pratique pour faire la vaisselle ou le ménage. C'est tout simple, c'est impossible de vivre normalement sans se faire insulter. Il nous faut camper sur le canapé 24h/24 pour ne pas se faire agresser.
On a joué avec lui, il a mis sa musique à fond, on a mis la notre... Cet homme (homelette lui irait mieux), a attendu que mon compagnon soit parti pour essayer de pénétrer en douce dans l'appartement. Il a donc tourné la poignée, mais rebondissement, ma porte était fermée à clef. Quel intérêt de pénétrer en douce quand une personne est présente ? Quelles intentions ? Agresser ? Je ne vois pas autre chose...

#362 Nuisance sonore - Le 19/04/2010 à 13:04:50, Noe

Nous venons d'emménager dans un immeuble neuf et nous avons une grosse déception niveau acoustique...
Nous qui étions si bien dans notre ancien appartement, mais où nous étions locataire, là, on a acheté.
La plupart des voisins sont compréhensifs sur le bruit, mais celui du dessus, à qui a été vendu un appartement-duplex comme si c'était une maison au niveau de l'isolation, s'en fout royalement... Il a payé plus cher que tout le monde donc il estime être plus important ainsi que d'avoir tout les droits...
Nous avons essayé de communiquer avec lui mais c'est un sanguin et malgré une apparente compréhension rien... Son fils a décidé de prendre l'appartement pour un terrain d'athlétisme.
Après une soirée avec l'impression d'avoir un troupeau d'éléphant au-dessus de la tête, mon ami est allé le voir pour savoir juste qu'est-ce qui se passait et pour toute réponse "on regarde la TV" et claquage de porte au nez... Et le must c'est que depuis c'est lui qui nous fait la gueule quand on le croise alors que c'est nous qui le subissons tout les jours !
(Et oui, il parait qu'il marche en chaussette ou en chausson... en tout cas il attaque du talon, ça c'est net)
Au vue du caractère "faux-calme" du monsieur on ne dit plus rien pour ne pas aggraver la situation... et du coup on revend direct tant pis si on perd de l'argent notre santé morale n'a pas de prix.
Et direction une maison !

Extérieur - Le 08/03/2009 à 15:38:42, architell #169

Quelle chance d'habiter dans une maison individuelle, mais la jalousie est pénible. Nous avons la plus grande maison du quartier et un de nos voisins ne l'apprécie pas.
Quelques exemples : il sort sa voiture sur la place de jeux pour ne pas laisser jouer les enfants, et les menaces d'appeler son avocat si il y a une marque sur la voiture.
A fait diminuer la hauteur d'un mur proche sous prétexte que l'on ne verrait plus sa maison depuis le chemin.
A menacé un autre voisin (sympa) de déposer plainte si il devait y avoir des grenouilles dans son étang (celui du voisin sympa) et qu'il ne voulait pas de crocodile dans ledit étang.
Prends des photos à la moindre voiture parquée en dehors des lignes même si elle n'est pas devant chez lui. Enfin il roule comme un fou sans respecter les limitations de vitesse (bonjour les risques pour les enfants).

#297 Inclassable - Le 01/11/2009 à 01:20:50, lilishan

Je suis dans mon appartement depuis bientôt 3 ans. Depuis tout ce temps je subis (et mes enfants aussi) des moqueries, insultes et menaces en tout genre. Ni la police, ni mon office hlm ne veut faire quelque chose...
Je suis en train de devenir dingue et personne ne veut m'aider.
voisins de merde !

#97 Nuisance sonore - Le 04/01/2009 à 20:53:02, Delhia

Aussi loin que je m'en souvienne, j'ai toujours perdu à la loterie des voisins horribles. Mais là ça devient invivable.
Depuis plus d'un an, j'ai emménagé dans une résidence à raison de 3 appartements par étages (il y en a 10). Ayant vécu plus de 18 ans dans une maison sans voisins directs, j'ai appris à faire moins de bruit pour respecter les autres.
Visiblement ce n'est pas le cas de tout le monde. En effet, peu après notre emménagement, notre "charmante" vieille voisine du dessus, vient tambouriner à notre porte un samedi après midi.
Sans aucune politesse, elle nous crie dessus car madame fait sa sieste et que la musique est trop forte à son goût. Soit, nous diminuons.
Depuis lors, cette exécrable bonne femme qui vit la nuit ET le jour, met un point d'honneur à faire de notre vie un enfer. Musique à fond, télé à fond, cuisine, douche, travaux et marche avec des talons, parties de jambes en l'air, cela de jour comme de nuit.
Ne tenant plus, une nuit vers 05h30 du matin je monte la voir. Grande surprise, mémé vient de rentrer d'un rendez-vous amoureux et je la prend en flagrant délit de "je me déplace comme un éléphant avec des talons aiguilles". Elle met bien 10 minutes à comprendre que je sonne à sa porte et non à la porte d'entrée du bâtiment (normal vu l'heure !).
Je lui demande s'il elle peut arrêter son cirque et là elle me traite de menteuse et me ferme la porte au nez. Là je m'énerve et sonne encore et encore. Sa réponse ? La radio à fond ! Vive le respect de ses autres voisins.
Je suis allez me plaindre au syndicat, lequel me dit qu'il placera une note récapitulative pour tous les occupants. Ça n'a rien changé. De plus elle vient se plaindre de nous chez notre voisin d'en face qui possède un chien qui aboie 24h/24 ce qui a le don d'alarmer tous les autres chiens du bâtiment (concert canin gratuit à 03h du matin, rien de mieux).
Évidemment aucune éducation, elle nous ignore quand elle nous croise, dit "bonjour" aux autres mais pas à nous. Et nous ne pouvons rien dire car mémé casse-pieds est également propriétaire. Et à part ça ce sont les jeunes qui ne savent pas se tenir !

#470 Inclassable - Le 29/11/2010 à 14:09:44, SONIAB

Ma concierge a enfermé l'une des occupantes de mon immeuble dans le local à poubelles pour lui taper dessus avec une pelle à charbon...
Explication :
La concierge aimait beaucoup s'occuper d'une petite mamie car elle savait qu'elle allait bientôt passer l'arme à gauche, et qu'elle n'avait pas de famille.
La mamie a fini par malencontreusement décéder.
Une occupante de l'immeuble s'est directement introduite chez la défunte afin de lui piquer un violon Stradivarius.
Voilà pourquoi elle s'est retrouvée enfermée dans le local à poubelles à se faire taper dessus par la concierge (qui a estimé que du fait de ses bons et loyaux services, le violon lui revenait de droit)