Les pires voisins...


#223 Inclassable - Le 20/06/2009 à 18:31:14, Splitch

Ah ah ah ah ah ! Faire court ! Impossible avec mon histoire ! Lecteur, si tu n'as pas l'âme d'un lecteur, un vrai, passe ton chemin, ce méli mélo n'est pas pour toi. Si, en revanche, tu baves sur les meilleurs thrillers de Stephen King avec un soupçon de Maxime Chattam, accroche toi, ça va saigner...
Tout a commencé par un bel après midi de printemps. Je vous situe l'action : propriétaire d'un appartement sympathique au milieu de retraités non moins sympathiques, l'immeuble accueille également quelques jeunes étudiant(e)s en coloc ainsi qu'un couple cinquantenaire.
Repéré à mon arrivée par mon after shave frais et vivifiant, les anciens m'ont gentiment désigné "responsable de cage d'escalier". Aha ! C'est quoi ? Tout simplement jouer le référent quand il y a des petits soucis, afin de faire le lien avec le syndic. Génial, non ?
L'histoire débute donc par une belle journée de printemps. Le voisin du quatrième, un ami, sonne à ma porte (je suis au premier). Il me fait constater que, depuis quelques jours, un vélo est accroché à la balustrade extérieure du bâtiment, à l'entrée. C'est interdit par le règlement. Et ce vélo appartient à la petite-voisine-d'en-face-de-ce-voisin-qui-est-fâchée-avec-sa-coloc-et-accessoirement-avec-ce-voisin. Fort de mon nouveau titre, je décide de rendre visite à la donzelle pour lui expliquer qu'un règlement existe et qu'il serait bon qu'elle le respecte. Je frappe une fois, deux fois : du bruit à l'intérieur, de la musique même mais personne pour m'ouvrir...
Bon, je décide de placarder un petit mot sympa qu'en plus je distribue dans les boîtes aux lettres. Dans cette missive, je rappelle les règles d'usage du local à vélo.
Le lendemain, ma voisine d'en face, d'un certain âge, me propose de jeter un oeil sur le tableau d'affichage. Horrible stupeur ! A la place de mon gentil mot une feuille A4 a été punaisée sans délicatesse. Dessus, un indélicat a écrit "Bande de Cons".
Il ne fait aucun doute que la petite voisine, connue pour être rebelle, se rebiffe ! Ni une ni deux, je monte, je frappe, personne ne m'ouvre. Je laisse couler "il faut que jeunesse se passe !) et de toute façon le vélo a disparu. Mission accomplie après tout...
eux jours plus tard, mon gentil voisin du quatrième me fait constater que quelqu'un a taggué les murs de notre cage d'escalier : un vilain tag orne désormais un coffre dans lequel on enferme les transformateurs. Cette cage d'escalier qui vient d'être repeinte, snif !! La jeune fille, qui traîne avec des gars un peu louches, est pointée du doigt. Je frappe à nouveau, pas de réponse. J'appelle le syndic, on m'informe que, de toute façon elle s'en va à la fin de l'année scolaire. Bon, on va être patient...
3 jours plus tard, le vélo est revenu ! Sacrebleu, si ça n'est pas de la provoc' ça !! D'un air entendu, je retourne tenter ma chance devant la porte de la coupable. Elle n'ouvre pas. Je descends, je démonte sa selle et je laisse à la place un papier l'invitant à venir chercher sa selle chez moi : l'occasion de mettre les choses au point une bonne fois pour toute - surtout que les petits vieux, ils me mettent la pression là !!
Pas de nouvelle. Pourtant, le vélo n'est plus à sa place. Qu'importe, il faudra bien qu'elle vienne la chercher, sa selle. Je sors et je reviens tard dans la soirée. Un mot est placardé sur ma porte. En gros, il est dit que j'ai volé une selle et qu'une plainte a été déposée à la police du quartier !
Je n'ai pas le temps de m'occuper de ça, je pars tôt le lendemain. A mon retour dans l'après midi, ma voisine âgée m'informe que deux policiers sont venus frapper à ma porte... Et qu'il faut que je me présente au commissariat : on nage en plein délire !
J'y vais, non sans emmener avec moi les preuves de l'indélicatesse de la jeune fille, notamment le papier "Bande de Cons".
Au commissariat, on me rappelle mes droits et on m'informe que s'ils comprennent le fond du problème, la forme est punissable. C'est du vol. Mais ils ont quand même bien compris le fond du problème et ils convoquent la jeune fille que je rencontre pour la première fois. On s'explique, les policiers la sermonnent (c'est une lycéenne tout juste majeure !) et elle se défend d'être l'auteure du "Bande de Cons" et du tag...
Je lui rends sa selle et jure de ne plus m'occuper de ce genre de trucs.
En revenant à la maison, un truc me chiffonne : au dos du mot "Bande de Cons", il y a comme une référence en pointillée... Je m'amuse à la déchiffrer et... je découvre en fait le nom et les initiales du prénom du voisin cinquantenaire ! Le papier est carrément signé et provient d'un brouillon sans doute personnalisé !
J'en parle à ma voisine qui est là depuis longtemps et elle m'informe qu'en effet, la femme de ce voisin a fait plusieurs séjours en HP et qu'il y a de vieilles histoires de voisinage depuis trèèèèèès longtemps. Et moi, en 2 ans, je n'ai rien vu...
J'ai dû m'excuser auprès de la jeune fille et informer le voisinage qu'elle n'y était pour rien. Tout cela a déclenché une mini guerre atomique en ravivant de vieilles rancoeurs qui ont impliquées à nouveau la police... Mais ça, c'est une autre histoire, et ça n'est pas la mienne...

#397 Inclassable - Le 23/07/2010 à 04:38:12, Arafel

Mes voisins du dessous...
Pendant la journée, quand j'étais au travail :
Ces animaux ont coupé mon citronnier sur ma terrasse !
Ils sont entrés sur ma terrasse, et ils l'ont scié!
Ce citronnier était un cadeau de mon grand oncle qui est maintenant décédé...
Faut que j'aille porter plainte contre ces dégénérés !

#389 Inclassable - Le 07/07/2010 à 20:42:35, pierrot63

Voilà 15 ans que ma tante habite dans un petit immeuble de 4 étages. Elle est logée au rez-de-chaussé, dans un quartier sans problème avec une mixité sociale. Je vais souvent dormir chez elle dans la semaine en espérant dormir un peu plus.
Cependant, il y a 2 mois, les voisins deux étages au-dessus ont déménagé et la nouvelle résidente est une célibataire avec deux enfants à charge.
Pas trop de problèmes au début mais elle s'est trouvé un nouveau petit ami depuis :
- Rap à fond jusqu'à 3 ou 4h du matin (sachant que je me lève a 7H du matin)
- Des objets de toutes sortes dans son jardin : l'explication est que les enfants jettent les jouets par la fenêtre sauf que les paquets de clopes je n'y crois pas trop...
- Des engueulades d'où j'ai appris que son petit ami sortait de prison pour trafic de stupéfiant et qu'il comptait sur elle pour ne pas ressombrer...
- Enfin des insultes depuis que les voisins ont fait une pétition
Sachant que ma tante habite 2 étages en dessous et qu'ils m'empêchent de dormir avec des bouchons sur les oreilles, je n'imagine pas les voisins juste en dessous d'eux !
Je veux bien être tolérant mais quand même il y a des limites !

#317 Inclassable - Le 22/12/2009 à 16:21:14, sancho

Je suis un jeune plutôt sympa et habitant au rez-de-chaussé d'un petit immeuble de trois étages, je n'ai jamais eu aucun problème de voisinage. Aucun bruit (à part les chasses d'eau dans les gaines techniques et certaines fêtes d'anniversaire occasionnelles...)
J'ai même cédé à titre gratuit mon ancienne voiture à un de mes voisins qui était dans le besoin.
Pour une fois le problème de voisinage est très différent :
Mois de janvier, après les fêtes, je décide d'acheter un téléviseur HD 82 cm avec l'argent reçu par mes grands-parents comme cadeau de noël. Tout fier de cet investissement high-tech, j'en parle au voisin en question lors d'une discussion sur le palier de l'immeuble. Deux semaines plus tard, un dimanche après-midi, je m'absente environ deux heures pour rendre visite à un ami. Loin de tous soupçons et malgré le fait que j'habite au rez de chaussée, je laisse mes volets ouverts (pas la porte fenêtre bien entendu) sachant que je ne tarderais pas à rentrer... En revenant chez moi, deux heures plus tard, mon appartement à été fracturé et cambriolé et ma télé toute neuve a disparue.
Je vous laisse deviner qui était le coupable... Maintenant il croupit en prison pour les 29 chefs d'accusation qui lui reposait sur les épaules, la justice attendait juste qu'il soit majeur...

#363 Inclassable - Le 23/04/2010 à 11:55:20, Arafel

Mon voisin du dessous qui est aussi mon pote s'est vanté d'avoir tagué au tournevis la totalité de la voiture neuve d'un autre voisin que je ne connais pas... Juste parce qu'il était bourré et qu'il s'était amusé...
Mon "pote" est VRAIMENT un voisin de merde, ceci n'est pas sujet à discussion... Mais je ne sais pas si je devrais (et si oui comment...) raconter tout ça à l'autre voisin qui n'a rien demandé et qui va devoir payer cher en carrosserie !

#241 Inclassable - Le 19/07/2009 à 20:15:10, kiro09

J'ai pu lire quelques anecdotes, mais aucune n'arrive à la hauteur de mes voisins...
J'habite a Maubeuge (au centre de formation) il y 16 appartements collés, les murs sont vraiment très fins... et je ne sais pas ce qui leur arrive (sûrement qu'ils n'ont rien à faire, mais il ne faudrait pas abuser quand même) ils se sont mis en tête de m'écouter, de savoir ce que je fais, de me suivre...
Quand je sors il y a souvent la même personne dans la cabine téléphonique, à chaque fois que je met mes chaussures j'entends "il va sortir" un peu comme si j'avais commis un meurtre et qu'ils avaient remplacé tous mes voisins par des flics (enfin pas tous quand même...)
Franchement je ne sais pas se que je leur ai fait !

#160 Voisins envahissants - Le 09/02/2009 à 17:19:54, scotlandyard

Je vis dans un petit appartement de deux pièces au septième et dernier étage d'un vieil immeuble d'un quartier tranquille, dans le Nord-Vaudois, en Suisse. Trois appartements donnent sur le palier et celui de gauche est occupé par un gentil monsieur de 40 ans, pas vraiment futé mais très préoccupé par tout ce qui touche au sexe et à la vie privée des gens en général.
Eboueur pour le compte de la commune, il m'explique toujours le contenu des poubelles des voisins par le menu, indiquant le nombre de préservatifs qu'il trouve et trouvant ça et là quelques brouillons de courrier. Un jour, il s'invite chez moi sous prétexte qu'il a trouvé une bouteille vide de whisky dans mes poubelles. Le verre étant proscris des poubelles ménagères et pour éviter une dénonciation, j'ai du lui permettre de vider sous mes yeux une de mes bouteilles de Single Malt ramenée d'Ecosse, en guise de "compensation".
Le balcon de son salon est situé à côté de la fenêtre de ma chambre. Lorsque ma copine vient passer la nuit chez moi, il y a toujours un moment ou il soulève "discrètement" une des lamelles du store fermé pour vérifier notre présence ou non dans la pièce. Depuis, j'ai du déménager ma chambre au salon et inversément pour ne plus être importuné par cet indélicat personnage.
Jusqu'il y a peu, il connaissait toujours le contenu de ma boite aux lettres, s'étonnait d'y trouver des factures qui selon lui n'avait pas lieu d'être et trouvait bizarre une correspondance soutenue avec une personne habitant au Canada.
Lorsque je rentrais chez moi, j'entendais systématiquement des pas de courses dans son appartement, c'est certainement lui qui se précipitais pour venir observer ce que je faisais au moyen de l'oeilleton placé sur sa porte.
De par sa taille et la puissance de ses bras, je n'avais jamais osé dénoncer à la police ses agissements, mais tout a changé voici deux ans, lorsque il a été cambriolé par deux fois en l'espace de 2 mois.
La totalité de ses valeurs ont été emportées et c'est naturellement vers moi qu'il avait porté ses soupçons, surtout que je vivais une période de chomage à cette époque. Logiquement, la police m'a très vite convoqué pour que je fournisse quelques explications sur mes occupations des nuits précédent les cambriolages.
Après les réponses aux quelques questions sur mon emploi du temps, et exaspéré par mon voisin, j'ai profité de ma présence au poste pour porter plainte contre lui.
Si sa plainte pour cambriolage a été classée sans suite, la mienne par contre a été jugée et il a été condamné à me rembourser la bouteille de wiskhy et a payer l'installation d'une cloison de séparation opaque entre son balcon et ma fenêtre.
Depuis, il ne fouille plus ma boite aux lettres et ne tente plus de m'espionner. Par contre, curieusement, je trouve régulièrement le rétroviseur de ma voiture démonté et des déchets obstruer l'accès à ma cave.

Inclassable - Le 15/05/2009 à 15:18:45, barthélémy #193

Un matin, enceinte de 6 mois, je vais chez le médecin renouveler mon arrêt de travail pour cause de fatigue... or au moment d'ouvrir ma voiture garée dans la rue : impossible d'ouvrir la porte, elle racle le sol car la voiture s'est affaissée !
La cause ? Un voisin a crevé mes 2 pneus car il considère que je n'ai pas à me garer devant sa maison !
Et pourtant il n'a pas de parking ou de garage chez lui !!! Est-il donc propriétaire de la chaussée ?

#232 Activité Nocturne - Le 06/07/2009 à 13:35:42, Shen

Je suis musicien, et n'est jamais eu de problème de voisinage, car je ne joue jamais après 10h du soir et jamais avant 10h du matin. Mais mon voisin ne supporte rien... (même pas sa femme) et tape dans les murs au moindre bruit.
Le must : il m'a réveillé en pleine nuit à une heure du matin en gueulant :
"C'EST PAS BIENTÔT FINI ???".
Personnellement je sais pas car les bruits venaient de dehors.
Voisins-de-merde pour ceux qui ne respectent pas leurs voisins et le calme de chacun, mais voisins de merde pour l'intolérance de certains...

#375 Inclassable - Le 23/05/2010 à 23:48:27, ressik

Votre voisin du dessus a-t'il déjà pissé à la fenêtre à 3 heures du matin en vous faisant croire qu'il y avait une averse ?