Les pires voisins...


#397 Inclassable - Le 23/07/2010 à 04:38:12, Arafel

Mes voisins du dessous...
Pendant la journée, quand j'étais au travail :
Ces animaux ont coupé mon citronnier sur ma terrasse !
Ils sont entrés sur ma terrasse, et ils l'ont scié!
Ce citronnier était un cadeau de mon grand oncle qui est maintenant décédé...
Faut que j'aille porter plainte contre ces dégénérés !

#210 Commérages - Le 12/06/2009 à 08:21:07, Artist88

J'habite à la campagne, les Vosges profondes (c'est rien de le dire vu le niveau intellectuel et de tolérance !...) dans un village de 1300 habitants.
Grâce à mes charmants voisins, tout le monde est persuadé que je suis (ce n'est pas le cas) une abominable "gouine", "une pute" et une "sale gonne" (gonne en patois vosgien veut dire : putain, pute, salope, au propre comme au figuré) et que même je suis susceptible de m'en prendre aux enfants.
De fait, je me fais injurier sans arrêt. Charmante communauté, ouverte, gracieuse, accueillante.
Où il ne fait pas bon être une femme seule, la quarantaine bien entamée, et handicapée.

#50 Inclassable - Le 11/11/2008 à 12:11:25, pas d'bol

Moi ça va mieux depuis que mon voisin est en prison : je vous préviens, y'a du lourd !
Dès le lendemain de mon achat immobilier, j'ai eu affaire à lui ou à sa copine. J'avais invité quelques amis à venir voir mon appartement. Cela faisait seulement 5 minutes qu'ils étaient là (6-7 personnes) que ma voisine du dessous vient pour me dire que nous faisions beaucoup de bruit ! Il était 19h... bon début n'est-il pas !?
La suite, je ne peux pas tout dire dans les détails, vous ne me croiriez pas !
Il m'a accusée d'avoir créé des fissures à son plafond (il est locataire, qu'est-ce qu'il en a à faire ?)
Ça n'aurait pas été le seul appartement dans ce cas dans toute la région !
Ensuite, il nous a menacés, mes ouvriers et moi. Il a bloqué l'accès à mon appartement en laissant sa clé dans la serrure de la porte d'entrée de l'immeuble. Le lendemain, quelqu'un avait siliconé ma serrure ! Qui ??? le mystère reste entier...
Puis, quand on a voulu poncer le parquet, l'ouvrier a dû appeler la police afin de pouvoir partir sans risque de chez moi (oui, la vitre brisée par un jet de pierre et ma porte d'entrée défoncée ont un peu inquiété l'ouvrier !)
Je vous épargne les menaces et autres choses du même acabit !
Suite à mon emménagement, j'ai eu droit à un accueil au gaz lacrymogène... sympa non ?
Ensuite, il s'est acharné contre un autre voisin qui a tâté de son cutter au visage... ! Passage en prison !
A son retour, musique à fond.
Re-bagarre, à coup de hache et de sabre cette fois entre les 2 voisins... re-prison ! Il n'est toujours pas revenu !
Sa douce moitié n'était pas mal dans son genre :
parfois, elle appelait les pompiers... mais se trompait et les envoyait chez moi à minuit passé, ça ne me faisait pas trop rire !
Mais tout ça est fini : elle est partie. Nous avons d'autres voisins... tout va bien.... pourvu que ça dure !!
Alors voisin de merde... qui gagne le pompon ?!

#223 Inclassable - Le 20/06/2009 à 18:31:14, Splitch

Ah ah ah ah ah ! Faire court ! Impossible avec mon histoire ! Lecteur, si tu n'as pas l'âme d'un lecteur, un vrai, passe ton chemin, ce méli mélo n'est pas pour toi. Si, en revanche, tu baves sur les meilleurs thrillers de Stephen King avec un soupçon de Maxime Chattam, accroche toi, ça va saigner...
Tout a commencé par un bel après midi de printemps. Je vous situe l'action : propriétaire d'un appartement sympathique au milieu de retraités non moins sympathiques, l'immeuble accueille également quelques jeunes étudiant(e)s en coloc ainsi qu'un couple cinquantenaire.
Repéré à mon arrivée par mon after shave frais et vivifiant, les anciens m'ont gentiment désigné "responsable de cage d'escalier". Aha ! C'est quoi ? Tout simplement jouer le référent quand il y a des petits soucis, afin de faire le lien avec le syndic. Génial, non ?
L'histoire débute donc par une belle journée de printemps. Le voisin du quatrième, un ami, sonne à ma porte (je suis au premier). Il me fait constater que, depuis quelques jours, un vélo est accroché à la balustrade extérieure du bâtiment, à l'entrée. C'est interdit par le règlement. Et ce vélo appartient à la petite-voisine-d'en-face-de-ce-voisin-qui-est-fâchée-avec-sa-coloc-et-accessoirement-avec-ce-voisin. Fort de mon nouveau titre, je décide de rendre visite à la donzelle pour lui expliquer qu'un règlement existe et qu'il serait bon qu'elle le respecte. Je frappe une fois, deux fois : du bruit à l'intérieur, de la musique même mais personne pour m'ouvrir...
Bon, je décide de placarder un petit mot sympa qu'en plus je distribue dans les boîtes aux lettres. Dans cette missive, je rappelle les règles d'usage du local à vélo.
Le lendemain, ma voisine d'en face, d'un certain âge, me propose de jeter un oeil sur le tableau d'affichage. Horrible stupeur ! A la place de mon gentil mot une feuille A4 a été punaisée sans délicatesse. Dessus, un indélicat a écrit "Bande de Cons".
Il ne fait aucun doute que la petite voisine, connue pour être rebelle, se rebiffe ! Ni une ni deux, je monte, je frappe, personne ne m'ouvre. Je laisse couler "il faut que jeunesse se passe !) et de toute façon le vélo a disparu. Mission accomplie après tout...
eux jours plus tard, mon gentil voisin du quatrième me fait constater que quelqu'un a taggué les murs de notre cage d'escalier : un vilain tag orne désormais un coffre dans lequel on enferme les transformateurs. Cette cage d'escalier qui vient d'être repeinte, snif !! La jeune fille, qui traîne avec des gars un peu louches, est pointée du doigt. Je frappe à nouveau, pas de réponse. J'appelle le syndic, on m'informe que, de toute façon elle s'en va à la fin de l'année scolaire. Bon, on va être patient...
3 jours plus tard, le vélo est revenu ! Sacrebleu, si ça n'est pas de la provoc' ça !! D'un air entendu, je retourne tenter ma chance devant la porte de la coupable. Elle n'ouvre pas. Je descends, je démonte sa selle et je laisse à la place un papier l'invitant à venir chercher sa selle chez moi : l'occasion de mettre les choses au point une bonne fois pour toute - surtout que les petits vieux, ils me mettent la pression là !!
Pas de nouvelle. Pourtant, le vélo n'est plus à sa place. Qu'importe, il faudra bien qu'elle vienne la chercher, sa selle. Je sors et je reviens tard dans la soirée. Un mot est placardé sur ma porte. En gros, il est dit que j'ai volé une selle et qu'une plainte a été déposée à la police du quartier !
Je n'ai pas le temps de m'occuper de ça, je pars tôt le lendemain. A mon retour dans l'après midi, ma voisine âgée m'informe que deux policiers sont venus frapper à ma porte... Et qu'il faut que je me présente au commissariat : on nage en plein délire !
J'y vais, non sans emmener avec moi les preuves de l'indélicatesse de la jeune fille, notamment le papier "Bande de Cons".
Au commissariat, on me rappelle mes droits et on m'informe que s'ils comprennent le fond du problème, la forme est punissable. C'est du vol. Mais ils ont quand même bien compris le fond du problème et ils convoquent la jeune fille que je rencontre pour la première fois. On s'explique, les policiers la sermonnent (c'est une lycéenne tout juste majeure !) et elle se défend d'être l'auteure du "Bande de Cons" et du tag...
Je lui rends sa selle et jure de ne plus m'occuper de ce genre de trucs.
En revenant à la maison, un truc me chiffonne : au dos du mot "Bande de Cons", il y a comme une référence en pointillée... Je m'amuse à la déchiffrer et... je découvre en fait le nom et les initiales du prénom du voisin cinquantenaire ! Le papier est carrément signé et provient d'un brouillon sans doute personnalisé !
J'en parle à ma voisine qui est là depuis longtemps et elle m'informe qu'en effet, la femme de ce voisin a fait plusieurs séjours en HP et qu'il y a de vieilles histoires de voisinage depuis trèèèèèès longtemps. Et moi, en 2 ans, je n'ai rien vu...
J'ai dû m'excuser auprès de la jeune fille et informer le voisinage qu'elle n'y était pour rien. Tout cela a déclenché une mini guerre atomique en ravivant de vieilles rancoeurs qui ont impliquées à nouveau la police... Mais ça, c'est une autre histoire, et ça n'est pas la mienne...

#249 Nuisance sonore - Le 29/07/2009 à 14:17:33, Nico37

Notre voisine du dessus marche en talons dans son appartement. Mais quand elle les retire, elle tape du pied tellement fort qu'on dirait un mammouth !
Qu'elle arrive ou reparte en plein jour ou en pleine nuit, elle ne se gêne pas... Il y a un moment, je lui ai signalé par voie orale.
"Vous êtes locataires, si ça vous dérange, vous pouvez déménager !" Voilà sa réponse au problème.
Quelques mois après, sans qu'aucun bruit n'ait cessé entre temps, je lui ai laissé un courrier amiable pour lui signaler qu'en plus de ses chaussures à talons et de ses talons, les volets qui claquent très tôt le matin et très tard le soir nous dérangent. Depuis, niveau bruit, c'est devenu invivable.
Mademoiselle ne veut pas nous croire. On est soit-disant cinglés, il faut qu'on se fasse soigner ! Le soir-même, vers 23h, alors que nous étions couchés, on entend notre voisine qui gueule et tape du pied dans son appartement (en talons, bien sûr !) : "Attention, je marche"...
Et depuis, elle nous emmerde encore plus et le fais bien exprès. Elle se force à faire du bruit... J'ai appelé la police pour les prévenir mais évidemment, rien ne bouge. La vie est devenue pas facile et chaque moment sans la voisine est un moment de repos. Depuis, nous ne disons rien en se disant que sa connerie passera mais c'est long.
Nous cherchons un autre logement (une maison !) mais c'est dur et pas toujours dans notre budget ! Je le dis haut et fort :
VOISINS DE MERDE !

#457 Nuisance sonore - Le 10/11/2010 à 13:22:16, Deprime15

Mon voisin, chômeur, a toujours été incapable de fermer sa porte d'entrée sans la claquer avec une telle force que ma propre porte et mes murs en vibre, à tout heure du jour et de la nuit, me faisant faire un bond de 2m et frôler la crise cardiaque à chaque fois. Parfois j'ai l'impression que c'est quelqu'un qui frappe à ma porte et j'y vais pour rien, inversement parfois je ne vais pas ouvrir aux gens qui frappent car ça ressemble aux nuisances de mon voisin.
Il parle très fort, je suis capable de suivre ses conversations (aussi bien téléphoniques qu'avec ses amis) de chez moi, ou depuis la cage d'escalier lorsqu'il se situe dans les communs à plusieurs étages d'écart.
Il semble vivre en communauté, quel que soit l'heure à laquelle je passe (en partant au travail, en rentrant) on entend énormément de bruit (paroles, cris, musique, cognements ...), un vrai capharnaüm! Ses amis tout aussi respectueux enfument régulièrement les lieux communs (que ce soit lorsqu'ils s'y promènent la clope au bec, ou tout simplement car la porte de son appartement n'est pas fermée histoire de faire profiter tout le monde de ses petites fêtes).
Il n'est jamais fatigué et fait régulièrement la fête très bruyamment avec ses nombreux amis, à toute heure du jour et de la nuit, impossible à prévoir (ça peut commencer à 10h du soir comme à 5h du matin),
Impossible de dormir lorsque c'est le cas, tellement j'entends la musique, les cris, les cognements et les talons aiguilles depuis ma chambre (non mitoyenne à son appartement). Il aime à faire partager sa vie sociale exacerbée en discutant avec ses invités arrivants/partant pendant de longues minutes dans le couloir, devant les portes de ses voisins.
Les personnes qu'il ramène régulièrement chez lui mettent en danger la sécurité de tout le monde puisque dernièrement il a lui même été victime de violences ainsi que de vandalismes sur son appartement (provenant des personnes qu'il a lui même fait rentrer dans l'immeuble, et chez lui, auxquelles il a bien sur donné le code).
Nous sommes plusieurs voisins à être dérangés par cette personne, sur plusieurs étages, avons tenté le dialogue, les lettres, et la police, rien n'y a fait durablement.
PS: J'habite dans un immeuble NEUF (moins de 3 ans), il est donc bien isolé, je n'ose pas imaginer ce que ça pourrait donner dans un immeuble plus ancien.

#408 Inclassable - Le 05/08/2010 à 15:37:49, soan71

Je vis dans un petit immeuble de 4 appartements, tous ont le même propriétaire. J'ai un voisin qui, à mon avis, a des troubles obsessionnels compulsifs. Il nettoie les escaliers en slip (beurk), prend le hall et les parties communes pour une partie de son appartement (tableaux pourris, fleurs en plastiques...).
Mais aussi : des bombes désodorisantes qui puent dans les escaliers, collage d'étiquettes et autres autocollants sur ma boite aux lettres (là, ça commence à m'énerver) sans compter que depuis quelques temps ma boite aux lettres ne ferme plus.
Je mets des pièges et laisse une enveloppe dans un certain sens pour voir et hop le soir en rentrant elle n'est plus dans le même sens ! Mais je n'ai pas de preuve qu'il s'agit de la même personne.
Lorsque je mets un mot sur ma boite pour expliquer que je suis la seule à pouvoir y coller des choses et qu'en l'occurrence, je n'en ai pas envie, le mot a des lettres en plus et les mots sont transformés (je ne fais pas de dessins).
Sa dernière lubie : fermer la porte de l'immeuble à clé systématiquement peu importe l'heure ! Ma grand mère qui n'a pas de portable n'a pas pu entrer alors qu'elle avait besoin d'un service, plus pénible, un peintre qui devait faire des travaux chez moi n'a pas pu entrer et j'avais demandé un contrôle par un agent EDF et bien évidemment, il n'a pas pu entrer !
Sans compter qu'en cas d'incendie, la porte sera fermée à clé donc ne pas paniquer, prendre un chat sous le bras et surtout surtout ne pas oublier ses clés !
Pour finir, il met la chaine à fond avec les boums boums qui résonnent (mauvaise isolation). Je n'en peux plus, j'ai essayé de lui parler, rien à faire, le propriétaire s'en fout ! Un conseil ?

#442 Nuisance sonore - Le 17/10/2010 à 23:06:38, CocoShake

Notre charmant petit appartement est mansardé, plein de charme avec ses poutres en bois et en plus, pas cher...
Ah, quel bonheur !
Mais c'est sans compter notre voisin de MERDE, propriétaire de surcroit.
Frénétique des recommandés avec accusé de réception, il dégaine le courrier plus vite que Lucky Luke. Le calendrier chez lui sert à consigner les horribles nuisances que nous lui faisons subir :
- inviter des amis à un repas (3, pas une équipe de foot), à la fréquence intenable de 3 fois par an !
- marcher dans l'appartement, le parquet grince (et oui, nous ne sommes pas la famille Spiderman)
- emprunter l'escalier en bois qui grince en rentrant du resto ou d'une soirée (Et oui ! On ne va quand même pas dormir dans la bagnole !)
- communiquer d'une pièce à l'autre, car il faudrait qu'on s'envoie des sms quand mon copain est dans la cuisine et moi dans la salle de bains.
Comme dit si bien mon père, il n'avait qu'à louer le logement à des papillons !
Sachant que nous sommes en déplacement à l'étranger la moitié du temps et que les "nuisances" terribles pour lesquelles il veut résilier notre bail représentent 2% du temps ; applaudissez bien fort notre voisin de MERDE ! (à qui j'ai offert des chocolats à noël avant le début du recommandés)
Il a déposé plainte pour troubles du voisinage, les policiers ne se déplacent même plus quand il appelle...
Je vais déposer plainte pour troubles à la libre jouissance de mon logement ! :)

#379 Nuisance sonore - Le 02/06/2010 à 11:57:58, Royler

Depuis quelques mois j'habite un quartier que l'on peut qualifier de "difficile" et mes voisins sont TOUS des cons. Je commence par ma voisine du dessus : "l'isolation phonique" est assurée par un parquet avec un carrelage directement posé dessus. Le bruit passe tellement bien que je sais quelles chaussures elle porte, quelle position elle prend pour dormir, j'entends quand elle passe le balais et quand son portable vibre j'ai toujours l'impression que c'est le mien.
Tout ça c'est très supportable mais j'ai aussi mes voisins du bâtiment à côté qui font leur coïts 3 fois par semaine en pleine nuit (c'est dur pour un célibataire comme moi). Pour couronner le tout l'appartement qui se situe en dessous du mien est inoccupé mais le propriétaire passe tous les weekends (les seuls jours où je peux me reposer) à y faire du bricolage dès 8h du matin : masse, marteau, perceuse, j'ai droit à la totale !
Pour terminer ce petit tour d’horizon il y a un gros trafic de drogue en face de chez moi, ce qui ne gène aucunement les autres riverains, les parties de foot du quartier se font sur le principal carrefour du coin et les buts sont constitués par les volets roulants des commerçants…
PS : je me suis déjà fait voler mes poubelles plusieurs fois et ma voiture a également été forcée !

Voisins envahissants - Le 30/04/2009 à 14:36:32, meemoza #185

Notre chère voisine passe son temps dans notre jardin, il faut qu'elle vienne vérifier si tout va bien avec les poules et bien sûr si les fleurs et légumes poussent correctement.
Et comme nous ne sommes pas du genre a tout fermer a clé on ne serait pas étonné d'apprendre qu'elle visite aussi la maison !
Un soir où nous nous faisions un petit apéro romantique dans un coin bien discret de la pelouse, il a fallut qu'elle se tape l'incruste et j'en passe et des meilleures.
On n'en peut plus de cette vieille fouine !