Les plus intolérants...


#342 Inclassable - Le 18/02/2010 à 18:10:25, Wizz

Depuis 5 mois, j'habite dans un appartement de 25 mètres carrés que je paie 600 euros par mois mais je n'habite pas Paris.
L'immeuble est envahi de cafards, je suis au bord d'une grande avenue très bruyante et mes fenêtres sont en simple vitrage.
Et lorsque j'organise un diner entre amis, mon voisin, plutôt que de me demander de faire moins de bruit, préfère ruiner ma porte d'entrée avec toute sorte de produits nettoyants...

#195 Voisins envahissants - Le 17/05/2009 à 16:14:43, steph26

Nouveau dans ce quartier, j'en ai marre.
Le jardin d'une voisine est adjacent au mien. Déjà peu rassurant à cause de ses crises de nerfs, son fils handicapé devient envahissant.
Il surveille ma présence et m’interpelle systématiquement par la fenêtre ou frappe à ma porte. Parmis ses délires, il me supplie de lui « laisser » ma copine !
Plusieurs fois, je lui ai conseillé d’arrêter de nous importuner. Le soir même, il lance des objets contre mes vitres, siffle pour attirer mon attention et frappe à ma porte avec encore plus d'acharnement.
Hier soir, l'adrénaline est monté, j'avais envie de me bagarrer.
Visiblement, les précédents locataires sont partis à cause de lui et d'autres ont signalé leur crainte au bailleur sans succès.

#573 Inclassable - Le 05/08/2011 à 14:33:36, le molinel

Ah, ce petit immeuble tranquille au cœur de Lille, un paradis !
C'est d'ailleurs ce qu'a du en penser le couple d'étudiants qui est venu s'installer en septembre dernier, sous notre appartement.
Certains ont tendance à se plaindre de voisins exubérants à longueur de journée, ceux-ci étaient plutôt sympathiques au début, faisant le tour des portes pour dire bonjour, ou faisant "ami-ami" avec la petite vieille du 6ème.
Mais voilà, ces zozos ont voulu fêter leur crémaillère, je vais essayer d'être le plus synthétique possible :
- 100 personnes dans 80m²
- Musique jusqu'à 7h du matin
- Chansons paillardes OU bruits de bêtes hurlant l'agonie
- Un couple surpris sur notre pallier en pleine action
- Descente des escaliers communs sur une porte de saloon, en hurlant RASTAROCKET
ET deux invités qui se sont amusés à vider un extincteur dans la cage d'escalier, en visant manifestement le dessous de la porte ...
Le lendemain, vers midi, le temps de les laisser décuver, je descends leur dire tout le bien que je pense du cauchemar qu'ils nous ont tous fait vivre cette nuit là...
Je sonne, un des jeunes vient m'ouvrir, commence à lui expliquer gentiment la situation. Tout pourrait s'arrêter là, mais voilà qu'un de ses amis, mal réveillé, en caleçon et sentant l'alcool à plein nez s'approche de lui, devant moi, et lui dit : désolé d'avoir pissé dans ta chambre cette nuit... VDM !

#500 Propreté / Odeur - Le 18/03/2011 à 09:44:48, didou27

Mon nouveau voisin en dessous (qui n'a même pas pris la peine de se présenter) dispose d'une allée dans l'immeuble qui mène à d'autres voisins et se trouve sous les fenêtres de ma chambre et de mon bureau.
Il a garé sa moto dans cette allée (pour ne pas se la faire voler, je le comprends très bien et le proprio est d'accord).
Sauf qu'il lui arrive de faire démarrer sa moto à 22h le soir. Il fait aussi toute une palette de bruits élégants dehors (pets, rots, hurlements de goret...)
Hier soir, j'ouvre la fenêtre de ma chambre pour aérer un peu afin de préparer ma chambre.
Je reviens 15 minutes plus tard : ça pue la friture !
Il a mis sa friteuse sous ma fenêtre (précision : il y a les poubelles aussi sous mes fenêtres, qu'il ne sort pas au bon jour donc il y a eu une fois une quinzaine de sacs poubelles dans l'allée, sous mes fenêtres)
J'ai bien voulu lui dire poliment d'arrêter tout ce cirque mais vu comment il parle à sa femme (insultes, mots violents et j'en passe) et vu qu'il était bourré, j'ai renoncé car je ne tiens pas à me prendre un coup ou à ce que l'on dise que je l'ai frappé...
Je vais donc encore appeler le propriétaire (qui se range de mon côté).
Je ne suis certes pas un causant avec mes voisins (à part la politesse bien entendu) mais je n'ai qu'un principe : que mes voisins n'emmerdent pas les autres et sachent que l'on vit en communauté...
VOISINS DE MERDE

#24 Propreté / Odeur - Le 14/10/2008 à 12:22:29, cllem

Mes chers et tendres nouveaux voisins qui habitent deux étages au dessus de moi s'amusent à prendre ma cour (privative c'est mieux) pour leur poubelle, pas seulement pour leurs mégots de cigarette, mais aussi vieux tickets de bus et récemment un morceau de PQ plein d'un substance douteuse... Je leur ai donc laissé un gentil mot leur demandant de venir nettoyer ce qu'ils n'ont bien évidemment pas fait. Leur nouveau jeu est maintenant de descendre l'escalier à pied joint (la nuit de préférence!) et de claquer la porte d'entrée qui se situe juste à côté de ma chambre... Bref que du bonheur!

#55 Inclassable - Le 01/11/2008 à 18:02:57, Barberousse

En lisant vos récits, je me disais que, Dieu soit loué, je n'avais jamais eu des voisins aussi merdiques que vous.
Mais en fait, si ! Un jour, alors que je revenais de Vannes, bien crevé par les 4 heures de route que je venais de faire, je m'installe tranquillou à mon ordi pour relever mes mails. Tout à coup, j'ai une espèce d'odeur de cramé. Sans doute un mauvais cuisinier me suis-je dit. Mais la réalité était tout autre ! Entendant des cris dehors, j'ai couru sur mon balcon.
Surprise ! le balcon du dessous était en feu ! La faute à un abruti, plus haut, qui a jeté son mégot par la fenêtre. Bilan : un appart cramé, une famille à relogé pendant trois mois. Moi, j'ai eu de la chance : il n'y a que mon chat qui s'est acharné sur moi quand je l'ai évacué. Et l'empaffé au mégot n'a bien sûr jamais eu les couilles de se déclarer responsable !

Animaux - Le 10/05/2009 à 00:21:13, lau1104 #190

Quelle bonne chienne que celle de mes voisins !
Une chienne boxer, tellement préoccupée par notre sécurité que personne ne pouvait rentrer chez nous, ni nous en sortir... et oui son maitre (ancien militaire à la retraite) se prenait avec son chien pour le maitre du quartier, et le laissait détaché en permanence !
Impossible de tondre la pelouse, impossible de sortir de la voiture parfois, impossible de recevoir un colis... mais lui ça le rendait fier !
Même les promeneurs du dimanche devaient rebrousser chemin, et malgré les plaintes à la mairie, la gardienne n'a jamais été attachée !
De plus, nous avons construit un nouveau garage. Une fois la charpente montée, coup de fil de la mairie : vous ne respectez pas le permis de construire. Ah oui, une rangée de parpaing en trop, effectivement le voisin s'était amusé à les compter et attendre que la charpente soit en place pour le signaler... Et aussi 3 velux au lieu de 2 : oui, mais aucun vis à vis chez le voisin, ils donnent tous sur notre cour... faut tirer aussi !
Jaloux le voisin... après tout ce que nous avions accepté de sa part, les services rendus, sans jamais lui avoir emprunté un clou ou un verre de sable... il est triste de constater l'ingratitude, la jalousie et la mauvaise foi après 15 ans de "bon voisinage" (unilatéral...)

#210 Commérages - Le 12/06/2009 à 08:21:07, Artist88

J'habite à la campagne, les Vosges profondes (c'est rien de le dire vu le niveau intellectuel et de tolérance !...) dans un village de 1300 habitants.
Grâce à mes charmants voisins, tout le monde est persuadé que je suis (ce n'est pas le cas) une abominable "gouine", "une pute" et une "sale gonne" (gonne en patois vosgien veut dire : putain, pute, salope, au propre comme au figuré) et que même je suis susceptible de m'en prendre aux enfants.
De fait, je me fais injurier sans arrêt. Charmante communauté, ouverte, gracieuse, accueillante.
Où il ne fait pas bon être une femme seule, la quarantaine bien entamée, et handicapée.

Inclassable - Le 08/02/2011 à 19:39:58, loli #494

Vous voulez un fou ? Le mien est terrible !
Tout ce que je vais dire est vrai, accrochez-vous.
Quand j'habitais chez mes parents, notre voisin bien que très imbibé si vous voyez ce que je veux dire, a toujours été aimable, ayant même accepté que la tuyauterie de notre piscine passe par chez lui.
Et puis un jour : le drame. Il a pété un plomb.
Alors que nous étions en famille paisiblement il s'est mis à nous insulter. Ma sœur de six ans était "une catin qui montrait son cul à tout le quartier"... et il a continué et a insulté ma mère, mon père, mon feu grand père et tout le reste de ma famille.
Nous avons d'abord été choqués et interloqués, jusqu'à ce que sa femme et sa fille s'y mettent ! Le pompon !
Les procès s'en suivirent nous les avons tous gagnés mais il s'acharne...
Il profère en permanence des insanités et parle dans sa barbe, sa voix est celle d'un poivrot. Cet idiot pour nous gêner a mis un coup de pioche dans nos tuyaux qui étaient dans sa cave.
Cet abruti a eu un énorme dégât des eaux.
Ok nous ne pouvions plus filtrer la piscine... C'est pas grave.
Pour mes 18 ans nous avions pris l'apéritif au bord de la piscine, il a estimé qu'on faisait trop de bruit (ce qui n'était pas le cas d'autant plus qu'il devait être seulement 20h) et a appelé la police.
Laquelle, quand elle est arrivé l'a surpris lui à nous insulter et hurler comme un malade. Les policiers l'ont embarqué ! Mais j'ai mieux !
Il a fini par nous menacer de mort, et a sorti un fusil. Et ni une, ni deux, il a été incarcéré.
Il faut dire que nous ne lui avons jamais répondu et rions jaune de ses paroles. Nous jouons l'indifférence, c'est très dur !
Mes amis se proposent en masse pour lui casser les jambes, je ne pense pas que ce soit la solution, nous allons déménager.

#274 Commérages - Le 29/08/2009 à 13:56:36, ARoublev68

Heureusement que j'ai changé d'appartement !
En particulier à cause de la concierge. Avec un peu de flemme, j'avais tendance à foutre une ou deux poubelles devant ma porte pour les jeter le lendemain matin en sortant pour aller à l'Université. Mais chaque mercredi, cette concierge tapait contre les portes en criant "Oh, hé ! 'Y'en a marre de ces poubelles" à neuf heures du matin alors que j'espérais faire une tranquille grasse matinée.
Une autre fois, je la voyais au loin rentrer avec son chien dans l'immeuble. Par flemme de sortir les clés à chercher au fond d'un sac, j'ai couru pour retenir la porte. Puis, elle me crie dessus "Hé, ho ! Vous allez casser la porte comme ça !".
Encore une autre fois, un ami devait me rendre visite. Vers neuf heures du matin, il vient dans l'immeuble avec une bière à la main. La concierge l'interpelle de suite ; "Vous allez où comme ça ?", "Non, vous ne monterez pas au quatrième étage". Mon ami qui a pris l'ascenseur a été poursuivi par la concierge qui a pris les escaliers. Depuis mon appartement, on entend des bruits... Mon copain sort et une micro-dispute commence.
Où une dernière fois, alors que j'avais des petits troubles psychologiques. J'ai fait une crise dans l'entrée de l'immeuble. Puis, je la vois depuis sa fenêtre "HE, HO ! Ca va pas là ?!". Mon copain va lui dire deux mots et cette pétasse se permet de dire "qu'ici, ce n'est pas un asile psychiatrique !"
Pfff! 'M'enfin!