Les pires voisins...


#212 Nuisance sonore - Le 12/06/2009 à 08:54:41, blood_flower

Nos voisins sont étudiants, et l'un d'eux est le fils de la proprio. Nous avons 30 ans et nous travaillons tous les deux. Après les beuveries en pleine semaine qui n'en finissent pas, après le fils de la proprio qui décide de jouer du piano droit (avec pédale) à 3 heures du matin au-dessus de notre chambre, après être rentré bourré de boîte, après avoir subi toutes sortes de bruits de pas, de télé, (...) toutes les nuits pendant des semaines parce que le fils du proprio est devenu insomniaque (d'après ces dires).
Bref, après tout cela, nous pensions avoir fait le tour des nuisances sonores...
Jusqu'à cette nuit-là où nous nous couchons un lundi de pentecôte (jour férié après un week-end).
Il est 23h30 et un drôle de bruit, sourd, pas très agréable, et entêtant nous empêche de dormir.
Mais qu'est-ce donc ? Ah oui, bien sûr, l'essorage de leur machine à laver (Leur salle de bain est au-dessus de la nôtre, à côté de la chambre)...
C'est sûr, ils n'ont pas eu le temps de faire leur lessive avant...

#72 Inclassable - Le 22/11/2008 à 12:44:01, Pépita

Je crois que j'ai la totale question voisins : une famille de Cas Sociaux si on peut dire...
Il s'agit d'une femme qui ne sort de chez elle que 3 fois par an parce qu'atteinte d'obésité morbide. C'est donc compliqué pour elle de marcher et monter les 3 étages à pieds.
Elle a 2 ados de 16 et 14 ans, l'ainé n'est plus scolarisé à cause de son comportement hyper agressif.
Et le père est pilier de bar pour fuir le plus possible sa charmante famille parce que j'ai oublié de vous préciser que ces charmants personnages passent leur temps à se disputer, se battre, jeter les objets contre les murs à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit.
Et pour finir, il n'y a pas moins de 6 chats (pour ceux que j'ai réussi à voir) !
La litière n'est faite quand tout va bien qu'une fois par semaines, je vous laisse donc imaginer l'odeur... tellement forte que nous sommes obligés de vivre les fenêtres fermées et qu'un jour, en rentrant des courses, ils ont eu le malheur d'ouvrir la porte... Résultat : respiration coupée par l'acidité de l'ammoniaque des urines et urgence toilettes pour rendre mon déjeuner !!!
Et j'en passe : intervention de la police plusieurs fois à 2-3 ou 4h du matin, plainte au syndic, à la mairie et à la DASS
Rien n'y fait mais bon après 3 ans de calvaire nous avons enfin trouvé un autre appart et retrouvons le calme et la sérénité dans un mois. Nous le savons déjà nous allons être tranquille avec nos petits vieux en haut, à côté et en dessous...

Nuisance sonore - Le 11/12/2010 à 12:02:38, bender02 #476

Pour la 3ème fois cette semaine, beuglements, éclats de rires, coups sur le sol, etc... Et ce, jusqu'à 2 heures du matin. Ah oui, évidemment, lorsque l'on sort fumer sa clope sur le trottoir (transformé en dépotoir), on tape bien du pied dans le couloir du mur mitoyen, on parle le plus fort possible et on prend bien soin à claquer la porte d'entrée...

#170 Voisins envahissants - Le 28/03/2009 à 23:32:46, dd

Ma chérie et moi habitons un deux pièces, bref, l'appartement typique pour étudiants sans le sou, dans lequel on retrouve d'autres étudiants... partout. Bon, le loyer est sympa, même si rien n'est aux normes et que les murs sont aussi épais qu'une feuille OCB. Mais cette année, notre nouvelle voisine du dessous n'a rien trouvé de mieux que de venir sonner chez nous un soir de temps en temps en nous engueulant car "nous faisons trop de bruit", alors que nous regardons la télé assez bas, ou, manque de respect total envers ladite voisine nous... dormons ! C'est vrai qu'il y a du bruit dans l'immeuble, mais à chaque fois qu'elle est venue nous rendre une petite visite, nous faisions tout sauf du bruit. Cette pétasse a carrément été (en décembre dernier) jusqu'à nous réveiller pendant notre nuit en tombant sur la porte, ou en cognant dessus, en essayant de glisser une lettre incendiaire sous la porte... Le matin même, après avoir lu la lettre, je suis allé la réveiller en "m'endormant" sur sa sonnette à 9h du matin en la suppliant de nous foutre la paix et en la menaçant d'appeler les flics la prochaine fois que je la croiserai sur notre palier. J'ai bien essayé de lui expliquer que c'était peut-être pas très malin de nous dire que l'on avait fait du bruit toute la soirée alors qu'on n'était pas là et qu'on s'est couchés dès notre arrivée du cinéma (bien sûr pour plus de réalisme je lui ai exhibé mon ticket de cinoche de la veille sous la tronche). Je crois que ça a eu de l'effet... Depuis, plus de nouvelles, si ce n'est 20 bonnes minutes de "je m'excite en tapant mon balai au plafond" à chaque fois que ma copine ou moi-même faisons tomber quoi que ce soit par terre...

Inclassable - Le 27/10/2010 à 11:23:42, fanlabiz #447

J'habite une petite résidence d'une centaine de pavillons, et mon voisin d'en face (le numéro 7) est un gros con.
Cette semaine j'ai décidé de bien lui rendre. Dans toutes les boites aux lettres de la résidence sauf la sienne, j'ai distribué un petit mot : "Vos publicités m'intéressent - signé : le n°7".

#290 Nuisance sonore - Le 02/10/2009 à 15:50:10, sophieprof

Je suis à deux doigts de faire une bêtise : ou je me flingue ou je "trucide". Alors pour éviter l'un ET l'autre je vous raconte.
Cela fait 10 ans que je vis dans le même appartement. Tout était génial jusqu'à il y a 2 ans lors de l'arrivée d'un couple avec un bébé. Ils n'avaient pas fait 3 pas que les portes claquaient, leurs voix s'entendaient jusque dans les moindres recoins de notre appartement et que leur bébé hurlait.
Depuis nous vivons à leur rythme tellement ils sont bruyants (plus de grasses matinées depuis 2 ans, car tous les jours ils se lèvent à 8h00 et le cirque commence).
Et depuis cela n'a fait qu'empirer malgré nos demandes, parfois très insistantes.
Hier soir ce fut le bouquet, je corrigeai des copies quand soudain j'entends un hurlement terrifiant suivi d'une énorme cavalcade au dessus de ma tête. Mon sang se glace et cela recommence...
Je m'inquiète et à la troisième fois je monte persuadée que mes "adorables" voisins ont besoin d'aide.
Je sonne et là on me dit "Ne vous inquiétez pas c'est notre fille qui joue" Je n'ai pas pu me retenir et j'ai déversé tout ce qui fait que depuis 2 ans on n'a plus de vie.
Le pire c'est que notre proprio nous prend pour des "emmerdeurs" car on ne peut pas demander à un enfant d'être tout le temps sage!
VOISINS DE MERDE!

#229 Inclassable - Le 03/07/2009 à 14:36:43, feng

Habitant un appartement sans parking, je loue une place de parking à une agence immobilière.
Je remarque une voiture prendre ma place 2 soirs de suite.
Je fais donc la guerre pour pouvoir me garer à ma place et un matin, je voie un papier indiquant "Place loué".
Je me doute qui a mis ce mot, j'ai donc mis sur sa voiture une réponse "oui, par moi" avec une photocopie de mon contrat de location.
Je n'ai plus jamais revu sa voiture...

#222 Activité Nocturne - Le 19/06/2009 à 10:00:04, angelique

Nous avons une voisine, célibataire, très mignonne... et le problème ce sont ses multiples amants...
L'autre soir, le dernier en date a pété un plomb dans son jardin (nous sommes en rez-de-jardin) à 4h du mat' !
Il a pleuré, tempêté, supplié, tapé (sur ses volets, je ne vous raconte pas le bruit...) et une demie-heure plus tard il a fini par abandonner. (ouf !)

Nuisance sonore - Le 26/01/2010 à 20:58:03, labulle #335

Un voisin de merde, j'en ai un, et un beau.
Chaque jours, entre 15h00 et 17h00, un voisin à l'intelligence suprême et surtout gentille de partager avec nous ses goûts musicaux assez louches. Le genre de musique qui fait "boom-boom", souvent entendu dans les boites de nuits ou dans les voitures.
D'accord, les voisins peuvent faire un certains bruits la journée, je ne suis pas contre. Moi-même il m'est arrivé de mettre de la musique assez fort.
Mais là, la musique vient du bout de la rue (qui est à une quinzaine de mètre) et fait trembler mes meubles et battre trop fort mon cœur.
Je suis fatiguée car malade, et je ne peux plus me reposer en sortant des cours...
Je dis VDM !

#160 Voisins envahissants - Le 09/02/2009 à 17:19:54, scotlandyard

Je vis dans un petit appartement de deux pièces au septième et dernier étage d'un vieil immeuble d'un quartier tranquille, dans le Nord-Vaudois, en Suisse. Trois appartements donnent sur le palier et celui de gauche est occupé par un gentil monsieur de 40 ans, pas vraiment futé mais très préoccupé par tout ce qui touche au sexe et à la vie privée des gens en général.
Eboueur pour le compte de la commune, il m'explique toujours le contenu des poubelles des voisins par le menu, indiquant le nombre de préservatifs qu'il trouve et trouvant ça et là quelques brouillons de courrier. Un jour, il s'invite chez moi sous prétexte qu'il a trouvé une bouteille vide de whisky dans mes poubelles. Le verre étant proscris des poubelles ménagères et pour éviter une dénonciation, j'ai du lui permettre de vider sous mes yeux une de mes bouteilles de Single Malt ramenée d'Ecosse, en guise de "compensation".
Le balcon de son salon est situé à côté de la fenêtre de ma chambre. Lorsque ma copine vient passer la nuit chez moi, il y a toujours un moment ou il soulève "discrètement" une des lamelles du store fermé pour vérifier notre présence ou non dans la pièce. Depuis, j'ai du déménager ma chambre au salon et inversément pour ne plus être importuné par cet indélicat personnage.
Jusqu'il y a peu, il connaissait toujours le contenu de ma boite aux lettres, s'étonnait d'y trouver des factures qui selon lui n'avait pas lieu d'être et trouvait bizarre une correspondance soutenue avec une personne habitant au Canada.
Lorsque je rentrais chez moi, j'entendais systématiquement des pas de courses dans son appartement, c'est certainement lui qui se précipitais pour venir observer ce que je faisais au moyen de l'oeilleton placé sur sa porte.
De par sa taille et la puissance de ses bras, je n'avais jamais osé dénoncer à la police ses agissements, mais tout a changé voici deux ans, lorsque il a été cambriolé par deux fois en l'espace de 2 mois.
La totalité de ses valeurs ont été emportées et c'est naturellement vers moi qu'il avait porté ses soupçons, surtout que je vivais une période de chomage à cette époque. Logiquement, la police m'a très vite convoqué pour que je fournisse quelques explications sur mes occupations des nuits précédent les cambriolages.
Après les réponses aux quelques questions sur mon emploi du temps, et exaspéré par mon voisin, j'ai profité de ma présence au poste pour porter plainte contre lui.
Si sa plainte pour cambriolage a été classée sans suite, la mienne par contre a été jugée et il a été condamné à me rembourser la bouteille de wiskhy et a payer l'installation d'une cloison de séparation opaque entre son balcon et ma fenêtre.
Depuis, il ne fouille plus ma boite aux lettres et ne tente plus de m'espionner. Par contre, curieusement, je trouve régulièrement le rétroviseur de ma voiture démonté et des déchets obstruer l'accès à ma cave.