#499 Nuisance sonore - Le 16/03/2011 à 21:33:56, I'mhappy

Je suis une voisine de merde !
Je suis femme au foyer, j'ai 5 enfants en bas âge et je vis des allocations.
Le cauchemar de mes voisins du dessous, jeune couple sans enfants. Première intervention : elle, un samedi après-midi, on fait trop de bruit.
Deuxième intervention : lui, un soir à 22h30. Ok, je reconnais mes torts. Sauf qu'au lieu de me demander gentiment de calmer mon fils qui courait dans tout l'appartement, il m'a intimé l'ordre de le calmer et m'a menacé de revenir et de rentrer de force chez moi si ça recommençait. Ce grand gaillard d'1m90 n'a pas aimé qu'une petite bonne femme d'1m59 lui tienne tête, il est parti en me traitant de C.......
Ça, c'était en 2009, l'année de notre emménagement dans cet appartement.
Et dernière intervention c'était le samedi 12 mars 2011, vers 20h. J'avais de la famille à dîner, les enfants jouaient et la voisine est montée pour nous dire que ce n'était plus possible, qu'ils ne pouvaient pas se reposer... Nous ne recevons pas tous les week-ends, nous sommes pieds nus à l'intérieur, je n'arrête pas de dire à mes enfants d'effleurer le parquet... c'est tout juste s'il ne faut pas que nous arrêtions de respirer. Je ne m'estime pas être une voisine de merde ; mais après tout vous n'avez que ma version...

#1414 - le 20/03/2011 à 15:47:38 par Et pourtant...

Excusez-moi mais je pense que si vous aviez une famille telle que la vôtre (à savoir de nombreux enfants qui, forcément, vivent sans se soucier du voisinage parce que ça ce n'est pas vraiment un truc d'enfant, de se soucier du voisinage) au-dessus de la tête vous ne réagiriez peut-être pas de la même façon. Pieds nus ou pas pieds nus, compte aussi le fait d'avoir ou non le pas lourd et l'isolation du bâtiment. Il est alors possible que vos voisins aient l'impression que vous leur marchez sur la tête constamment. Les enfants ça joue, ça gigote, ça court même, et ça peut vraiment épuiser le voisinage même si vous ne vous en rendez pas compte. Après tout, vous ne pouvez pas être chez vous et en même temps être chez eux pour entendre les choses selon leur angle à eux, c'est normal.

#1416 - le 24/03/2011 à 23:15:18 par I'mhappy

effleurer, verbe transitif, Frôler, toucher légèrement. Nous ne marchons pas comme des pachidermes.
Journée type :7h Réveil en douceur, petit dej dans le calme, ecole, déj au calme, école pour les grands, sieste pour le dernier, fin des cours, goûter assis au calme, devoirs au calme, jeux dehors, dîner, lecture, toilettes, au lit à 20h30. Pas de tv.
Ce n'est pas la 1ere fois que je vis en appart et je respecte mes voisins. Je ne reproche pas à mes voisins de demander un peu de calme, je sais que le bruit des enfants qui courent au-dessus de vos têtes peut énerver ; mais il y a des façons de demander. Je ne suis pas un animal à qui l'on donne un ordre, et encore les animaux sont mieux traités...Il n'est pas agréable de se faire agresser verbalement et traiter de c......

#1417 - le 01/04/2011 à 12:02:13 par Acouphenix

De toute façon, les gens veulent vivre en appartement avec du calme, chose impossible car même si respecte les autres, ça râle toujours.

Les gens en appartement, ça râle alors on leur propose la campagne mais ça râle car il n'y a rien à la campagne. Les gens sont d'une bêtise.

Que ces gens aient des enfants et on en reparlera.

#1422 - le 07/04/2011 à 12:03:38 par Jaimepaslesgens

Il faudrait des logements interdits aux enfants. Cela existe déjà pour les hôtels et ça a un énorme succès. Les enfants c'est comme les pets : on ne supporte que les siens.
Détrompez-vous madame, les animaux pour la plupart ne sont pas mieux traités, de compagnie certes, mais surtout d'élevage.

#1427 - le 10/04/2011 à 23:18:16 par Acouphenix

Jaimepaslesgens> Visiblement la connerie est suprême chez vous. Apparemment, vous n'avez pas d'enfants et vous considérez les enfants comme des animaux y compris vos futurs enfants. Vous n'avez jamais été enfant?

Les hôtels interdits aux enfants? aux chiens oui, cela existe mais les enfants, vous vous sentez bien? C'est comme interdire les hôtels aux gens de couleur.

Si vous voulez un enfant, j'espère de tout cœur qu'il sera hyperactif comme ça on rigolera. Vous le calmerez à coup de ritaline ou de baffes pour le bien-être des voisins?

Décidément, les gens ça veut avoir des enfants mais il ne faut pas qu'ils jouent.

#1428 - le 12/04/2011 à 00:03:09 par Et pourtant...

A moins que les gens ne veuillent pas avoir d'enfants... et ne veuillent pas non plus voir leur vie perturbée par ceux que les autres ont décidé d'avoir... Va savoir...

Quant à l'hôtel interdit aux enfants, ça me dit bien quelque chose. Je crois qu'on en avait parlé à propos d'un hôtel autrichien. Par contre, je ne sais pas ce que l'idée était devenue. Il me semble qu'elle n'avait pas été très bien accueillie, contrairement à ce qu'avance "Jaimepaslesgens".

Une chose toutefois... On supporte bien mieux le bruit des gens qu'on apprécie. Il faudrait peut-être creuser de ce côté-là.

#1476 - le 28/04/2011 à 04:46:35 par Omerta

"Je suis une voisine de merde!" Je confirme! 5 gosses sur un parquet...
En plus une pondeuse incontrôlable et une parasite.

#1551 - le 28/04/2011 à 15:23:03 par Acouphenix

Omerta> Que dire des tes parents ou grands-parents qui ont pondu 10 enfants? Que dire du Baby-Boom en 1945? Que dire des familles Catho-Bourgeoises qui forniquent sans contraception et sans IVG? Chacun ses convictions mais dire "pondeuse incontrôlable et parasite" c'est intolérant, c'est tout.
C'est bien beau de critiquer les autres.

#1608 - le 29/05/2011 à 23:46:13 par nobody's perfect

J'ai l'impression que c'est un gros troll. Je ne vois pas l'intérêt de dire "je vis des allocations" ; j'ai envie de te dire "et alors?".
Les immeubles interdit aux enfants c'est idiot, par contre, on devrait privilégier les premiers étages pour les familles avec plusieurs enfants (ça éviterait également pas mal de défenestration).
Sinon (si le témoignage est vrai), c'est clair que ce n'est pas agréable de recevoir un ordre ou une insulte quand il n'y a eu aucun dialogue auparavant, mais pour être sans cesse en-dessous de voisins irrespectueux, il y a un moment où on en peut plus. Je sais que les enfants sont durs à maitriser, mais quand ils sont surexcités ou que vous recevez des amis, il ne coute rien de prévenir ou de présenter ses excuses.

#1620 - le 06/06/2011 à 21:04:41 par

la liberté des uns commence là où s'arrete celle des autres !

#1628 - le 10/06/2011 à 14:48:27 par chardon

blablabla que de jugements!

je suis lainée de 6enfants et on a vecu aussi bien en maison quen appart...
une fois grance jai detesté les enfants...parce que je nai jamais ete tranquille; seule; au calme.
quand jai pris mon 1er appart je me suis demandée ce que je pouvais avoir,supporter; tolerer et ce que je ferai subir aux autres
jeunesse oblige mes potes venaient presque ts les soirs
jai donc insister dans mes annonces et recherches de location ce que je ne voulais pas subir donc famille nombreuse et ce que jallais faire subir
jetais ds un petit immeuble sans enfants que des jeunes seuls ou en couple jamais eu de probleme
aujourdhui 15ans apres...je suis maman jaime pas etre seule jaime ma famille..le bruit et bien jai fait evoluer ce meme raisonnement
je suis dans un immeuble avec dautres familles...pas de pb
on reproche svt aux autres alors que cest notre faute de ne point tolerer...cest notre choix

#4169 - le 20/04/2013 à 21:19:20 par BECASSINE

Moi je rêve d'un immeuble interdit aux enfants, comme aux USA les résidences interdites aux enfants et parfois aux animaux. Quel bonheur! Il faudrait proposer le concept mais en France peu de chance que cela passe avec notre politique de poules pondeuses nourries aux allocations et aides sociales......

#4243 - le 13/09/2013 à 15:43:47 par Jer

Si le voisin du dessous vient énervé, c'est bien souvant qu'il subit le bruit de course, saut et autre de nombreux jours, semaines, mois avant de se décider à monter et réclamer un peu de calme. Alors ce jour, c'est la goute de trop, et forcément il vient déverser tout son agassement accumulé sur le voisin du dessus en laissans de côté toute aimabilité.
Le problème d'être courtois, dans ce genre de situation c'est qu'on obtient JAMAIS aucun effort (par définition des parents qui laissent les enfants courir n'en ont rien à foutre des autres), alors forcément il essaira de joue sur la peur, la menace pour spérer une petite amélioration. Mais bien souvant, celà ne marche pas non plus et les relations deviennent irrévocablement tendues.
Pour le voisin du dessus, il doit se rendre compte que le bruit d'impacte (course, saut, objets lancés) dans le plafond est un son très irritant, fortement dérangant et est amplifié 10x par rapport à une personne se trouvant dans la même pièce. Parfois un simple saut donne l'impression à celui du dessous qu'un meuble est litéralement en train de s'écrouler (et donc sursaut, montée d'adrénaline, palpitations). Maintenant il faut s'imaginer celà plusieurs heures, et ce tous les jours.
Alors oui, il y a des grincheux qui ne supportent rien (télé un peu fort, le simple fait de marcher), mais certaines personnes vivent un vrai calvaire à cause d'enfants très agités qui vivent au dessus d'eux.
Je pense que le voisin du dessus ne se rend absoluement pas compte de ce qu'il fait endurer, il est probablement conscient que ses endants sont turbulants (qu'il s'en foute ou non) mais comme il ne vie pas le calvaire de celui d'en dessous, il a tendance à minimumser ce qu'il subit et donc forcément c'est l'autre qui est grincheux et ne supporte rien, et dans ce raisonement, il ne fera aucun d'effort.
Pour avoir été le voisin du dessous, je peux vous dire que ça peut en devenir invivable. Et pourant je ne suis pas spécialement quelqu'un de fragile.

#4244 - le 13/09/2013 à 15:57:25 par Jer

Pour chardon qui dit être dans un immeuble avec d'autres familles et que ça ne pose pas de problème, et pour tout ceux qui ne comprennent pas qu'on puisse se plaindre d'enfants rémuants.
Je pense que vous n'avez jamais subit le bruit d'impacte (saut, courses, ballons qui reboudissent, objet lancés) entre votre plafond et le sol du voisins au dessus, dans un immeuble mal insonirisé, pour ne pas comprendre la peinibilité de la chose.
Autant les bruits aériens (cris, pleurs, télé, musique) peuvent être dérangant, mais supportable, autant ces bruits d'impacte font tout trembler, sont fortement amplifiés dans les graves en se propagant, et ce ressentent jusque dans le corps. Je l'ai vécu et même les boules quiès n'étanue absoluement rien puisque ça se ressent tout autant que ça s'entend.
Je pense que vous ne subissez pas ce genre de bruit à longeur de temps chez vous et ne pouvez vous rendre compte. Mais essayez d'imaginer...

#4245 - le 29/09/2013 à 12:00:52 par Jean

Les enfants sont, en principe, à l'image de leurs parents. Si l'un deux a le pas lourd, l'enfant l'aura aussi. Avoir le pas lourd (courir sauter etc) en appartement, c'est ignorer purement et simplement l'existence d'autrui.
Il faudrait un permis d'enfanter. La première obligation à satisfaire pour l'obtenir serait d'avoir d'abord une certaine sécurité financière (-> le 1er post: 5 morveux & allocs', parents à stériliser immédiatement !). La seconde obligation serait le devoir d'avoir une bonne éducation, c'est-à-dire ne pas avoir le pied lourd par exemple

Fil des commentaires de cette anecdote

Nouvelle réaction