#390 Nuisance sonore - Le 08/07/2010 à 09:17:43, lostin

Ma femme et moi avions décidés d'acheter un appartement dans une ancienne petite copropriété.
Pendant les travaux de rénovation, notre voisine du dessus écoutait de la musique très très fort, à tel point que l'artisan qui intervenait était persuadé qu'un groupe répétait au dessus !
Après l'emménagement, nous avons constaté qu'elle était alcoolique et par conséquent une fois bourrée, mettait la musique à fond la journée (pas le soir puisque son mari rentrait), mais cette intrusion nous a bien traumatisé.
Le couple s'en va un jour et revend son appartement à un célibataire de 30 ans qui nous a fait regretter nos anciens voisins : discussions, bruits de pas, télévision, rien ne nous a été épargné.
Et à noël dernier, un home cinéma ! Là, les angoisses à chaque fois qu'il rentrait chez lui, film ou pas film ce soir ? Bref, un quotidien gâché.
Résultat, après 3 ans, nous avons mis notre appartement en vente et déménagé ailleurs.
Aujourd'hui, nous sursautons à chaque bruit dans l'immeuble, nous sommes devenus hyper-sensibles aux bruits en tout genre.
Merci les voisins, voisins de merde.

#1147 - le 22/08/2010 à 19:40:15 par 75011rue R.lenoir

Faut dire que beaucoup d'entre vous ont le chic pour emménager chez ces voisins, "alcoolique", le genre qu'ont pourrait expulsé facile, ou au moins emmerdé par voie judiciaire... N'est ce pas ?
La moindre des choses c'est de se rennseigné sur l'environnement ! Mais la bonne excuse est trouvé, la crise... Alors on s'installe quand méme, comme si de rien était, s'en méme venir dire bonjour au voisin... Je reconnais qu'il doit y'avoir des "cas" mais renseignez vous, avant de débarquez !
Qui "parait" plus tard que ceci qu'ont croit que...

#1463 - le 28/04/2011 à 03:26:04 par omerta

"ancienne petite copropriété." Tout faux! Pas d'insonorisation.
Le "75011rue R.lenoir" n'a jamais connu ce genre de cas. Oubliez son commentaire naze de donneur de leçon à 2 balles car le voisin a débarqué après.
Pour le trauma, je comprends et il mettra quelques années à se dissiper mais ne disparaitra jamais.

Fil des commentaires de cette anecdote

Nouvelle réaction